BFM Business

Qatar Airways pourra suivre à la trace ses avions dès 2018

La compagnie qatarie pourra suivre en quasi temps réel la position de sa flotte au niveau mondial, à partir de 2018.

La compagnie qatarie pourra suivre en quasi temps réel la position de sa flotte au niveau mondial, à partir de 2018. - Qatar Airways-Flickr

La compagnie qatarie devrait être l'une des toutes premières à doter ses avions du traçage par satellite en quasi temps réel. Qatar Airways devancera ainsi de trois ans l'obligation faite aux transporteurs aériens de se doter d'un moyen de suivi de tous les vols commerciaux.

Qatar Airways veut suivre à la trace ses avions en vol à partir de 2018. Elle sera la première compagnie à mettre en œuvre une technologie de suivi des avions en quasi temps réel, censée mettre fin à la disparition inexpliquée d'avions comme celui du vol MH370 de Malaysia Airlines.

La compagnie qatarie a retenu la solution Global Beacon de l'équipementier Aireon associé à FlightAware qui a développé un système de suivi des avions sur Internet. Cette technologie s'appuie à la base sur des satellites ADS-B (automatic dependent surveillance broadcast). Un avion ainsi équipé détermine sa position par un système de positionnement précis (beaucoup plus le radar) effectué par une constellation de satellites en orbite, sorte de GPS pour les aéronefs en vol. Le système embarqué dans l'avion enverra périodiquement la position de l'aéronef et d'autres informations, aux stations au sol voire aux autres appareils équipés de l'ADS-B. En l'occurrence, le système retenu par Qatar Airways enverra, minute par minute, des informations sur le vol dans le système FlightAware.

Le suivi des vols utilisera une constellation de satellites couvrant la terre en 2018

Cette cadence à la minute près est bien supérieure aux exigences fixées par l'OACI, l'organisation de l'aviation civile internationale, pour son futur système mondial de détresse et de sécurité aéronautique (GADSS), présenté en mars 2016. Cet organisme préconise un suivi automatique des avions commerciaux au moins toutes les quinze minutes en temps normal et chaque minute en cas de situation de détresse en vol. En outre, en choisissant d'équiper ces avions dès 2018, la compagnie qatarie devance de trois ans l'obligation qui sera faite en 2021 aux aéronefs d’avoir à bord ces dispositifs automatiques de suivi.

Le PDG de Qatar Airways, Akbar al Baker, explique que l’adoption de la solution Global Beacon va "en outre améliorer la gestion de la flotte grâce aux mises à jour minute après minutes". Du côté d’Aireon, on précise que la technologie Global Beacon sera activée dès la fin de déploiement des 66 satellites NEXT d’Iridium en orbite basse. Ils couvriront la planète entière en 2018.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco