BFM Business

PSA présente ses objectifs d’emplois pour 2015

PSA veut favoriser les départs volontaires, notamment via le dispositif des congés seniors.

PSA veut favoriser les départs volontaires, notamment via le dispositif des congés seniors. - Sebéstien Bozon - AFP

Direction et syndicats se retrouvent ce 24 novembre pour aborder la politique salariale du groupe pour l’année prochaine. Le groupe devrait détailler ses objectifs de réduction des effectifs sans mettre en place un plan de licenciement économique.

Réduire la masse salariale sans provoquer une casse sociale, voilà l’objectif de PSA Peugeot Citroën pour 2015. Dans le cadre de l'accord de compétitivité conclu il y a un an, la direction présente aux organisations syndicales une estimation de l'évolution de ses effectifs pour l'année prochaine. Un comité central d'entreprise extraordinaire (CCE) se réunit à 13h30 au siège du constructeur automobile, à Paris.

Au total, 2.000 salariés vont quitter l'entreprise, ce qui avait provoqué des rumeurs sur la tenue d'un nouveau plan social la semaine dernière.

Mais dans le même temps le groupe va recruter 2.550 personnes. Ce seront essentiellement des contrats en alternance. Des objectifs qui s’inscrivent dans "la continuité du Dispositif d'adéquation des emplois et des compétences (DAEC) de 2014 qui a été signé par toutes les organisations syndicales", a indiqué Franck Don, de la CFTC, à l’AFP.

Mais, ajoute le responsable syndical, dans le texte remis aux partenaires sociaux, "il n'y a jamais l'intégralité de toutes les annonces. Les éléments clés, la direction les donnera" lors du CCE.

Un recours massif aux apprentis

L’objectif du premier constructeur automobile français, qui comptait près de 58.000 salariés (CDD et CDI) fin septembre, est de réduire la part des métiers dits "sensibles", où les besoins de l'entreprise diminuent. Dans sa dernière évaluation, l'Observatoire des métiers et des compétences a chiffré à 29% cette part chez PSA.

Pour éviter un plan social, l'accord de compétitivité de 2013 a mis sur la table un ensemble de mesures incitatives pour favoriser les départs volontaires, dont les congés seniors. Ce dispositif, déjà choisi par plus de 2.000 salariés, permet à ses bénéficiaires de partir plusieurs années avant l'âge légal de retraite avec 70% de leur rémunération. Ils restent néanmoins comptabilisés dans les effectifs jusqu'à leur retraite effective

De plus, le recours massif aux apprentis permettra de ramener les coûts salariaux de 15,1 % du chiffre d'affaire l'an dernier à 12.5 %. Une manière pour le patron de PSA Carlos Tavares d'accélérer le retour à la profitabilité de l'entreprise.

Vous payez plus de 3 000 € d’impôts par an?

Ne payez plus d’impôt grâce à la loi Pinel ! ! Téléchargez notre guide gratuit Guide de l’Analyse Technique avec notre partenaire YouScribe.

Mathieu Sévin avec AFP