BFM Business

PSA, premier constructeur automobile à relever ses prix suite au Brexit

Un Peugeot 3008 britannique

Un Peugeot 3008 britannique - Wikimedia commons

Au Royaume-Uni, Peugeot, Citroën et DS viennent d’augmenter leurs tarifs de 2% à 3% selon les modèles. D’autres constructeurs devraient faire de même pour compenser la baisse de la livre sterling.

PSA aura dégainé le premier. Le groupe automobile français a décidé d'adapter sa politique tarifaire outre-Manche à la dépréciation de la livre sterling. Depuis le vote en faveur du Brexit, le 23 juin dernier, la monnaie britannique a en effet enregistré un recul d’environ 10% par rapport à l’euro et au dollar. Une baisse qui pénalise directement les entreprises qui exportent leurs biens au Royaume-Uni.

Pour compenser ce manque à gagner, PSA -avec ses trois marques Peugeot, Citroën et DS- vient donc de procéder à une hausse de ses tarifs comprise entre 2% et 3%, a constaté l’édition britannique du site Automotive News. Une information confirmée par un porte-parole du groupe français. A titre d’exemple: la Peugeot 308 a augmenté de 435 livres, à 15 930 livres, soit une hausse de 2,8%.

D'autres hausses à venir

Avec une part de marché d’un peu plus de 7%, PSA n’est pourtant pas le principal groupe étranger présent au Royaume-Uni. S’ils n’ont pas encore augmenté leurs prix, de nombreux autres constructeurs, comme Renault, ont déjà prévenu qu’ils allaient certainement devoir prendre des mesures pour maintenir leurs marges.

L’américain Ford, dont la part de marché dépasse les 11% sur ce marché, a déjà annoncé avoir perdu l’équivalent de 60 millions de dollars suite à cette baisse de la livre. La marque s’attend à une perte totale liée au Brexit de 200 millions de dollars cette année et entre 400 et 500 millions l’an prochain. L’équipementier allemand Continental a de son côté déjà annoncé avoir augmenté ses prix mais sans préciser l’ampleur de la hausse.

Julien Bonnet