BFM Business

PSA pourrait avoir recours à des licenciements

BFM Business

Habituellement à l’usine PSA de Rennes, les mouvements sociaux sont limités. Cette fois tous les syndicats se sont coordonnés en intersyndicale et appellent à la mobilisation.

A Aulnay la production est au ralenti, dans la journée une ligne a été complètement interrompue pendant trois heures. Selon la direction il ne s’agit pas d’un débrayage. Les syndicats eux y voient le début d’un rapport de force qui dépasserait le site. Les salariés d’Aulnay ne croient pas au plan de reclassement d’autant que l’usine la plus proche, celle de Poissy, est touchée aussi.

Un emploi sur dix dans les usines PSA françaises devrait disparaitre

La direction s’est engagée à ce qu’il n’y ait pas de licenciements. Mais si à l’issue de la phase de volontariat, les candidats au départ manquent à l’appel alors une phase de licenciements collectifs serait ouverte.

Emeline d'Harcourt