BFM Business

PSA et General Motors sur le chemin des synergies

La Peugeot 508 est l'un des modèles qui pourrait être produit en Allemagne.

La Peugeot 508 est l'un des modèles qui pourrait être produit en Allemagne. - -

Les deux alliés pourraient regrouper la production de modèles similaires, selon des informations de presse du samedi 11 août. Cette opération marquerait le début de la réorganisation industrielle commune pour que l’alliance PSA-GM porte ses premiers fruits.

PSA et son allié General Motors (GM) prévoiraient de délocaliser la production de deux modèles du constructeur français en Allemagne. Selon le Frankfurter Allgemeine Zeitung paru samedi 11 août, GM souhaiterait transférer l'assemblage des Citroën DS5 et Peugeot 508 dans l’usine de sa filiale allemande, Opel, à Rüsselheim, près de Francfort.

Samedi, PSA a relativisé l’importance de cette information la qualifiant de "présuppositions sur des options de travail". "Des groupes de travail ont été constitués, a reconnu un porte-parole de PSA, tout ce qu'on peut lire pour l'instant, ce ne sont que des anticipations que des journalistes ou des gens extérieurs pourraient donner", a-t-il assuré, ajoutant que ces groupes de travail rendraient leurs conclusions à la fin de l’année 2012.

Le site de Rennes verraient alors les C5 et le 508 partir en Allemagne

Mais une chose est certaine: PSA et GM vont devoir développer des synergies, le meilleur moyen pour créer de la valeur via leur alliance scellée en février dernier. Et les deux constructeurs ont tout intérêt à passer par une réorganisation industrielle. PSA et Opel occupent en effet les mêmes segments: des bureaux d’études aux usines, les doublons se situent à tous les niveaux. Pour réaliser des économies, il est donc logique de spécialiser les usines par type de voitures. Produire la Peugeot 508, la Citroën C5 et la DS5 sur le même site que l’Opel Insigna serait alors un décision rationnelle.

Cette réorganisation industrielle devrait ainsi concerner toute la gamme du constructeur. Elle serait également cohérente avec les déclarations de Philippe Varin. Mi-juillet, le président du directoire de PSA avait pris l’engagement d’attribuer un nouveau modèle à l’usine de Rennes, où sont actuellement produites les Peugeot 508 et les Citroën C5. Ce nouveau véhicule remplacerait alors dans les ateliers de production les 508 et les C5 qui, du coup, partiraient en Allemagne.

Mathieu Sevin et AFP