BFM Business

PSA entame son redressement

Carlos Taveres a souligné les efforts fait par PSA Peugeot Citroen pour réduire ses coûts.

Carlos Taveres a souligné les efforts fait par PSA Peugeot Citroen pour réduire ses coûts. - -

Le plan stratégique "Back in the race" produit ses premiers effets. Lors de la présentation ce 30 juillet des résultats semestriels, le constructeur automobile a affiché un résultat opérationnel positif de 477 millions, notamment grâce à la division automobile.

Le constructeur PSA Peugeot Citroën, qui a connu ces six derniers mois d'importants bouleversements avec l'ouverture de son capital au chinois Dongfeng et l'arrivée d'un nouveau patron en la personne de Carlos Tavares, a entamé le redressement de sa situation financière selon les résultats présentés ce 30 juillet.

Au cours du semestre, PSA a réduit sa perte nette, la faisant passer de 471 à 114 millions d'euros, tandis que le résultat opérationnel courant redevient positif, pour la première fois depuis 2010, à 477 millions d'euros, après une perte de 100 millions à la même période de l'an passé.

Ce redressement "vient bien de la division auto", a précisé le directeur financier du groupe, Jean-Baptiste de Chatillon. Celle-ci affiche un résultat opérationnel de 7 millions d'euros, contre une perte de 538 millions d'euros au premier semestre 2013.

Un taux d'occupation des usines de 84%

Le plan stratégique "Back in the race produit ses premiers résultats sur tous les leviers", selon Jean-Baptiste de Chatillon. Présenté en avril par Carlos Tavares, le nouveau président du directoire du groupe, ce plan doit notamment mener au repositionnement des marques Peugeot et Citroën, tandis qu’un segment premium, DS a été créé.

"Pas à pas, on améliore la culture profit de notre groupe, ce qui est très important pour l'avenir", a estimé Carlos Tavares 

"Nous réduisons nos coûts fixes", a ensuite ajouté l’ex-numero deux de Renault. Par ailleurs, il a souligné que le taux d'utilisation des usines du groupe en Europe est passé de 78% en 2009, à 84% pour le premier semestre 2014.

A l'international, le groupe poursuit sa croissance en Chine, un pays sur lequel PSA mise tout particulièrement pour se redresser. Le groupe précise qu'il "réduit ses pertes en Amérique latine et en Russie".

C.C. avec agences