BFM Business

PSA dément supprimer 3.450 postes en 2015

PSA s'apprêterait à sabrer encore dans ses effectifs en 2015.

PSA s'apprêterait à sabrer encore dans ses effectifs en 2015. - Eric Piermont - AFP

Le constructeur automobile a formellement démenti les informations indiquant qu'il supprimerait 3.450 postes l'année prochaine. Il prévoit 1.500 départs en congé senior.

PSA réagit. Peugeot-Citroën prévoirait de supprimer 3.450 postes en France en 2015, selon trois sources que cite l'agence britannique Reuters, ce mercredi 19 novembre.

Un porte-parole du groupe automobile a formellement démenti cette information auprès de l'AFP.

"Les mesures emploi et compétences", qui figurent dans un document interne consulté par l'AFP, seront examinées par les organisations syndicales lundi lors d'un comité central d'entreprise.

Le texte détaille l'évolution de l'emploi pour l'année prochaine, dans la lignée du "pacte social", l'accord de compétitivité signé en 2013.

1.500 "congés séniors"

Sont prévus 1.500 congés séniors, dispositif permettant aux salariés de partir plusieurs années avant l'âge légal de retraite avec 70% de leur rémunération. Ils restent néanmoins comptabilisés dans les effectifs du groupe, a rappelé la direction.

S'ajouteront jusqu'à 550 "mobilités externes sécurisées", avec possibilité de retour dans l'entreprise si le salarié le décide, selon le document de travail.

En interne, "autour de 1.400 salariés" travaillant dans des métiers, où les besoins de l'entreprise diminuent, seront incités à changer de postes, soit un "niveau équivalent aux années précédentes", précise la direction dans le texte transmis aux syndicats.

2.000 embauches de jeunes en alternance

Parallèlement, 2.000 embauches de jeunes en alternance sont envisagées par le constructeur automobile, soit un peu plus qu'annoncé en juin lors de la signature d'un accord avec les organisations syndicales.

A l'occasion de cet accord, l'entreprise misait sur 2.500 congés séniors sur deux ans, en 2014 et 2015. Le groupe envisage en outre de recruter 550 personnes en 2015 en CDI, notamment dans les services commerciaux.

Ce projet doit donc être discuté lundi avec les représentants du personnel du constructeur. Et Force Ouvrière ne sera pas insensible à la possibilité d'utiliser le "congé senior": Christian Lafaye, délégué de FO pour PSA, estime en effet que ce dispositif "est une façon élégante de récompenser les anciens". 

Diminuer les coûts salariaux

Dans le cadre de son plan stratégique "Back in the race", PSA veut ramener d'ici la fin 2016 ses coûts salariaux totaux à moins de 12,5% de son chiffre d'affaires. La France, qui représentait fin 2013 plus de 40% des effectifs mondiaux du groupe, vient en première ligne dans cette quête de productivité.

L'année 2012 a été marquée par un vaste plan social à Aulnay-sous-Bois, où PSA a fermé son usine, ainsi qu'à Rennes, et par un plan de départs volontaires concernant tout le groupe. En 2013 et 2014, le constructeur a continué de réduire ses effectifs, ramenés le mois dernier autour de 60.000 personnes pour le coeur de l'activité automobile en France.

N.G. et J.M. avec agences