BFM Business

Pourquoi Ryanair met le cap sur Roissy

Ryanair veut diversifier son activité

Ryanair veut diversifier son activité - Philippe Huguen - AFP

La compagnie irlandaise a décroché une dizaine de vols quotidiens à l'aéroport Charles de Gaulle, où elle n'était pas encore présente. Des droits de trafic qui pourront être exploités dès la saison estivale 2016.

Ryanair débarque à Roissy. La compagnie low cost irlandaise a obtenu plus d'une dizaine de vols quotidiens à l'aéroport Charles de Gaulle. C’est ce qu'a indiqué à BFM Business la COHOR, l'organisme en charge de la gestion et de l'attribution des créneaux horaires de décollage et d'atterrissage, confirmant ainsi les informations de La Tribune.

Ces droits de trafic seront disponibles à partir de la saison estivale 2016. Ryanair va en fait engager une diversification de sa stratégie. Après la clientèle loisirs, la compagnie low cost va partir à la conquête des hommes d'affaires, des passagers beaucoup plus rémunérateurs.

Siphonner Air France

Mais pas question d’abandonner les aéroports secondaires comme Beauvais. Il faut néanmoins se diversifier et mettre le cap sur le premier aéroport français. En s'invitant à Roissy, Michael O’Leary, le patron de Ryanair, a deux objectifs: d'abord, ne pas se laisser marginaliser par ses concurrentes direct, soit EasyJet et Vueling.

Il s'agit aussi de siphonner les passagers d'Air France en Europe sur certaines destinations, comme Paris-Dublin ou encore Paris-Madrid. Un coup dur pour la compagnie française dont l'équilibre financier de certaines lignes risque d'être compromis. S'il s'agit d'une mauvaise nouvelle pour Air France, la partie est loin d’être gagnée pour Ryanair.

Le numéro un du low cost en Europe va devoir se repositionner et gommer son image bas de gamme. C’est pour cette raison que la compagnie a refusé de confirmer à BFM Business si elle comptait exploiter ses droits de trafic dès le printemps prochain.

Mathieu Sévin