BFM Business

Pour cet été, Transavia a retrouvé sa vitesse de croisière d'avant-crise

Pour juillet et août, "on a récupéré la capacité de vols de 2019" explique la PDG de la compagnie aérienne, invitée sur BFM Business. Pour autant, les avions ne sont pas encore totalement pleins.

Doucement, Transavia retrouve des couleurs après une année terrible. Invitée sur le plateau du Grand Journal de l'Eco sur BFM business, la PDG de la compagnie aérienne Nathalie Stubler constate "un réel engouement des clients, un décollage de nos réservations" pour l'été.

"On a vendu au mois de juin plus 26% par rapport à juin 2019" se réjouit-elle soulignant un "effet rattrapage" de nombreux français sevrés de voyages l'année dernière.

D'ailleurs, la compagnie propose désormais 100% du programme de vols de 2019 pour juillet et août (contre 60% en juin), même si les destinations changent un peu. "Ce qui marche très fort pour nous cet été, c'est la Grèce en destination numéro 1, mais aussi la France et les îles espagnoles" énumère Nathalie Stubler.

Réservations tardives

En revanche, les avions n'ont pas encore fait le plein. Au mois de juin, Transavia a rempli ses avions "à 70%" indique la PDG, et sur les départs en vacances, "on est de l'ordre de 85% sur le début du mois de juillet". En réalité, "les gens réservent de plus en plus tard" constate-t-elle, indiquant qu'un tiers des réservations se fait dans les deux dernières semaines avant le départ.

Cpoté prix, bonne nouvelle: ils ont "légèrement baissé par rapport à 2019", entre "10 et 15%" notamment en étant flexible sur les dates, affirme la patronne.

Pour transavia, le risque est désormais de nouvelles fermetures de frontières. "On s'adaptera" promet la patronne.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business