BFM Business

Pollution: jusqu'à 700.000 véhicules concernés chez Renault?

Renault dévoilera les détails de son plan en mars.

Renault dévoilera les détails de son plan en mars. - Kenzo Tribouillard - AFP

Renault prépare un plan d'amélioration de ses moteurs pour pallier les dépassements de gaz polluants constatés sur certains de ses modèles par le ministère de l'Écologie. Selon un porte-parole, jusqu'à 700.000 véhicules pourraient être concernées.

Le chiffre est vertigineux en apparence. Ce mardi 19 janvier, un porte-parole de Renault a indiqué à l'agence Reuters que, sur la base des ventes 2015, jusqu'à 700.000 véhicules de la marque au losange pourraient être concernés par les "améliorations techniques" que le groupe entend apporter à ses voitures pour limiter les émissions de gaz polluants.

Explication: à la suite des révélations provenant du ministère de l'Écologie concernant le niveau d'émissions de certains modèles de Renault largement supérieurs aux normes européennes lors de tests en circuit et en laboratoire, le groupe avait promis des mesures techniques "dans les prochaines semaines" pour remédier à ces dépassements.

Améliorations techniques

Ce mardi 19 janvier, le directeur général délégué de Renault Thierry Bolloré a précisé à des journalistes que ce plan sera dévoilé le 30 mars prochain. "Nous sommes les premiers à dire que nous pouvons nous améliorer", a-t-il affirmé, tout en répétant que tous les véhicules Renault respectaient les normes d'homologation. "On ne peut pas dire qu'on ne respecte pas les normes parce que, quand on est en conditions réelles, il n'y a pas de normes".

Renault cherche notamment à améliorer l'optimisation de son système dit EGR (Exhaust gaz recirculation) qui consiste à réinjecter dans le moteur des gaz d'échappement afin d'abaisser la température et limiter en ce sens la formation des oxydes d'azote (NOx), l'un des gaz dont les émissions des véhicules Renault ont dépassé les normes européennes. Ce dispositif est complété par un 'NOx Trap', ou piège à NOx. La mesure concernera les nouveaux véhicules comme les véhicules en circulation.

Le cas du Captur

Ainsi les propriétaires de voitures diesel supposés respecter la dernière norme en vigueur (Euro 6) pourront demander si une opération de maintenance est requise sur leur véhicule. Il devrait alors s'agir d'une simple reprogrammation, nécessitant une vingtaine de minutes. C'est dans ce cadre que le porte-parole de Renault a indiqué à Reuters que, potentiellement, 700.000 véhicules pourraient être concernés. Le volume exact de véhicules restera toutefois à définir dans le cadre du plan qui sera dévoilé en mars et présenté à la commission technique mise en place par le ministère de l'Écologie à la suite du scandale Volkswagen. 

Il faut souligner à noter que ces "améliorations" ne concernent pas le Renault Captur, premier véhicule de la marque au losange à avoir dépassé les normes. Comme l'a souligné Thierry Bolloré ce modèle est un cas part car Renault s'est rendu compte que son système de dépollution a présente un défaut qui a été corrigé sur le modèle 110 cv. À ce sujet, la campagne de 15.800 rappels annoncée ce mardi par Ségolène Royal avait en fait débuté dès novembre dernier.

J.M.