BFM Business

Pierre Moscovici veut que PSA aille "plus loin"

Pour Pierre Moscovici, PSA a sa place en Europe

Pour Pierre Moscovici, PSA a sa place en Europe - -

Le ministre de l'Economie et des Finances estime que PSA Peugeot Citroën devrait accentuer les mesures déjà engagées. Le constructeur a déjà pris plusieurs mesures pour se redresser comme fermer son site d'Aulnay et supprimer 8000 emplois.

Pierre Moscovici veut-il de nouvelles mesures d'austérité pour PSA? Le ministre de l'Economie et des Finances a estimé dimanche 6 janvier que le constructeur automobile en difficulté PSA Peugeot Citroën pourrait aller au-dela des mesures engagées depuis quelques mois pour assurer sa survie.

Après avoir évoqué le rapprochement amorcé avec l'américain General Motors, la restructuration du dispositif industriel, la stabilisation de la filiale financière et la modification de la gouvernance de l'entreprise, Pierre Moscovici a indiqué: "il faudra sans doute aller plus loin", invité de l'émission "Tous politiques" de France Inter/Le Monde/AFP, était interrogé sur l'opportunité d'une fusion entre PSA et Opel, la filiale européenne de GM, qui connaît aussi de graves difficultés.

Mais "c'est aux dirigeants de Peugeot de clarifier la situation", a-t-il précisé, en rappelant que l'entreprise était privée."Il y a sans doute l'idée que Peugeot est vulnérable mais, moi, je pense que Peugeot est une entreprise forte". "Il y a une place pour cette entreprise sur le marché mondial", a-t-il fait valoir.

Il n'a pas davantage explicité ses propos.

BFMbusiness.com et AFP