BFM Business

Paris-Bordeaux en train: un temps de trajet divisé par 7 en un siècle et demi

Alors qu'entre en service la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique, qui mettra Bordeaux à 2 heures de Paris, retour sur une ligne de chemin de fer inaugurée en 1853.

Bordeaux à deux heures de Paris. C'est aujourd'hui ce que pourront expérimenter les passagers de la nouvelle ligne à grande vitesse dite Sud Europe Atlantique. Dans l'Histoire, les deux villes n'auront jamais été aussi proches par voie terrestre. Le nouveau TGV parcourra en effet les 630 km qui séparent les gares Montparnasse à Paris à Bordeaux-Saint-Jean à la vitesse moyenne de 315 km/h.

Si le gain est d'une heure par rapport à la précédente ligne, le temps de trajet n'a cessé de rétrécir depuis les premiers trains qui ont joint les deux villes au XIXème siècle. C’est en 1853 qu’est inaugurée la ligne de chemin de fer reliant Paris à Bordeaux via Angoulême. A l’époque, la durée moyenne du trajet est de 14 heures entre les gares de Paris-Austerlitz et Bordeaux-Saint-Jean, explique Henry Le Diraison, de la Société Archélogique et Historique de la Charente dans Les Chemins de fer en Charente. Chaque jour ce sont quatre trains qui relient les deux villes.

6 heures gagnées en 30 ans

Pour faire face à l'accroissement du trafic, la ligne est doublée au XXème siècle et électrifiée (par troisième rail) sur certaines portions à partir de 1904. Dans le même temps, l'amélioration des performances des locomotives permet une nette amélioration des temps de parcours : la durée moyenne d'un trajet Paris-Bordeaux passe alors de 14h02 en 1877 à 8h21 en 1907.

L’électrification progresse dans la première partie du XXème siècle et c'est en 1937 que la ligne est complètement électrique, faisant ainsi de Paris-Bordeaux la première grande radiale française entièrement électrifiée. Le temps de trajet diminue au fil du temps pour atteindre les 4h30 en moyenne dans les années 1980.

1990 le premier gros coup d'accélérateur 

C'est en 1990 qu'a lieu le premier grand coup d'accélérateur. Inaugurée par François Mitterrand le 30 septembre 1990, la LGV Atlantique permet alors de réaliser un colossal gain d'un heure sur le trajet, de 25% de moins. Paris est alors à à peine plus de 3 heures de Bordeaux. 

Déclarée d'utilité publique dans les années 2000 avec la saturation de la ligne historique, la LGV Sud Europe Atlantique (ou LGV L'Océane pour sa dénomination commerciale) permettra à nouveau de réaliser un énorme gain de temps. Entrée en fonction ce 1er juillet 2017, la nouvelle LGV met Paris à 2h04 très précisément de Bordeaux. En 160 ans, la durée du trajet a été divisée par sept. 

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco