BFM Business

Paris: blessée au bras par une trottinette, une pianiste veut fédérer les victimes de ces accidents

Heurtée par un utilisateur de trottinette et blessée au bras, la pianiste Isabelle Albertin craint de ne pas retrouver ses capacités. Elle a décidé décidé de porter plainte contre la Ville de Paris et veut avec son mari, réunir les victimes de ces accidents dans une association.

Isabelle Albertin a désormais le bras en écharpe. Pianiste depuis 32 ans à l'Opéra Granier, elle souffre d'une double fracture au bras droit. La faute à un accident de trottinette le 17 mai dernier.

En rentrant chez elle par le jardin Nelson-Mandela, au coeur des Halles, elle est percutée par une trottinette. "Je me suis fait heurter violemment dans le dos, dans l'épaule gauche. Je me suis rattrapée par le bras droit à terre", raconte Isabelle Albertin. Pour elle, cette blessure est synonyme d'arrêt de travail. Elle ignore si elle pourra retrouver toutes ses capacités.

"Pour moi c'est l'arrêt de mon métier actuellement, une reprise qui pose beaucoup de questions: quand vais-je reprendre, est-ce que je vais retrouver ma main, ma dextérité, ma force, est-ce qu'il y aura des séquelles?", s'interroge-t-elle. 

"L'anarchie urbaine vecteur d'incivilités"

Avec la prolifération des trottinettes en libre-service, les accidents se sont multipliés ces derniers temps. Avant Isabelle, une femme et son bébé avaient été percutés sur un passage piéton.

En avril, un octogénaire renversé par une trottinette avait succombé à ses blessures. Face à la recrudescence de ces accidents, Jean-René Albertin, le mari d'Isabelle souhaite créer une association pour défendre ces victimes. 

"J'ai décidé de créer une association qui s'adresse à l'anarchie urbaine vecteur d'incivilités. Créer une association pour essayer de rassembler l'ensemble des gens qui ont eu des accidents ou ont été renversés par des trottinettes. On nous a dit aux urgences de Cochin, qu'il y avait dix accidents de trottinette en admission chaque jour", explique-t-il. 

Ensemble, ils ont aussi décidé de porter plainte contre la mairie de Paris. 

Emmanuelle Lebon avec Carole Blanchard