BFM Business

Opération escargot des auto-écoles à Paris

Les patrons d'auto-écoles manifestent contre la modernisation du permis de conduire.

Les patrons d'auto-écoles manifestent contre la modernisation du permis de conduire. - Jean-François Monier - AFP

Les patrons d'auto-écoles ont prévu de manifester ce mardi contre la modernisation du permis de conduire lors d'une opération escargot sur le périphérique parisien.

Ils ont prévu de bloquer le périphérique parisien. Les patrons d'auto-écoles se sont réunis au petit matin porte de Clignancourt, porte d'Auteuil, porte d'Orléans, porte de Bercy et porte de Bagnolet avant de prendre le départ vers 8h30. Ils ont ensuite prévu de se retrouver place Joffre dans le 7e arrondissement. 

Les manifestants protestent notamment contre la dématérialisation de l'inscription au permis de conduire qui selon eux ouvre la voie à l'ubérisation de leur profession. Ils craignent qu'avec la mise en place des inscriptions sur internet, des plate-forme proposant des formations de conduite en toute illégalité et à prix cassés fassent leur apparition et leur fasse une concurrence déloyale. 

"Des gens qui n'ont aucun contrôle"

Aujourd'hui la loi impose notamment aux auto-écoles un agrément et un local, ce que ne respectent pas les sites de formation en ligne selon les syndicats. Pour les patrons d'auto-écoles, cette réforme met en péril leurs entreprises. Dans le 15e arrondissement de Paris, Danièle Guibert a peur pour son auto-école et ses 10 salariés.

"On a affaire à des gens qui n'ont aucun contrôle, qui ne sont pas réglementés, qui n'ont pas de numéro d'agrément. Ils ont juste un diplôme et ils font ce qu'ils veulent d'une clientèle jeune et qui est facilement influençable", explique-t-elle. 

D'autres mouvements d'auto-écoles sont organisés ailleurs en France notamment à Lyon, Marseille, Toulouse ou Nantes. Les syndicats veulent être reçus par le cabinet du Premier ministre Bernard Cazeneuve. Ils menacent déjà d'un mouvement de plus grande envergure s'ils ne sont pas entendus.

C. B avec Barthélémy Bolo