BFM Business

Nouvelle grosse commande pour les chantiers navals STX France

Le MSC Meraviglia, l'un des quatre navires commandés par le croisiériste.

Le MSC Meraviglia, l'un des quatre navires commandés par le croisiériste. - MSC Cruises

Le croisiériste MSC a confirmé la commande de deux nouveaux paquebots de nouvelle génération auprès des chantiers navals de Saint-Nazaire, après en avoir déjà acquis deux premiers en 2014. Quatre navires qui représenteront un total de 3 milliard d'euros.

Et de quatre. Ce lundi 1er février, le croisiériste italo-suisse MSC a confirmé une commande de deux navires de nouvelle génération auprès des chantiers navals STX de Saint-Nazaire pour un montant de 1,5 milliard d'euros.

Le groupe avait déjà placé des options sur ces bateaux lors de la commande de deux autres navires en mars 2014, a rappelé à Saint-Nazaire Pierfrancesco Vago, président exécutif de MSC Croisières, lors de la traditionnelle "cérémonie des pièces" du premier paquebot en construction, le MSC Meraviglia. Une cérémonie qui avait lieu en présence du ministre de l'Économie Emmanuel Macron.

Accords de compétitivité

Les deux nouveaux paquebots seront livrables en 2019 et 2020. Ils viennent s'ajouter à deux autres bateaux: le MSC Meraviglia, qui sera baptisé le 1er juin 2017 au Havre, et un autre paquebot, soit un total de quatre navires construits chez STX pour un investissement de 3 milliards d'euros au total.

MSC, qui a aussi passé commande en 2014 auprès des chantiers italiens Fincantieri, investit au total 5 milliards d'euros sur cette "nouvelle phase industrielle", a rappelé son président exécutif.

De son côté, STX France voit donc arriver une nouvelle grosse commande après avoir connu d'importantes difficultés en 2012, lorsque la société avait eu recours au chômage partiel. Pour glaner de nouveau des commandes, STX Saint-Nazaire avait alors mis en place des accords de compétitivité, permettant d'économiser 21 millions d'euros sur trois ans. Des accords qui avaient justement été passés pour répondre à l'époque à l'appel d'offres de MSC. Ils avaient été signés en février 2014.

J.M. avec AFP