BFM Business

Nouveaux horaires SNCF: gare aux couacs !

-

- - -

Depuis ce lundi matin, les usagers de la SNCF peuvent consulter sur internet les nouveaux horaires de trains qui entreront en vigueur le 11 décembre. Près de 85% des trains sont concernés. Non sans quelques problèmes.

Guillaume Pépy parle de « big bang » à la SNCF. A compter du 11 décembre prochain, 85% des trains du pays vont subir une remise à plat totale de leurs horaires (que vous pouvez d'ores-et-déjà consulter sur http://www.horaires2012-sncf.com). Finis les horaires sans logique apparente, vive les cadences régulières ! Par exemple un train toutes les heures en journée, et toutes les demi-heures en heures de pointe (et non plus des départs à 9h03, 9h27, 10h, 11h08... par exemple).

Lignes supprimées, trajets rallongés... attention aux surprises

Outre la simplification pour les usagers, cette remise à plat du système a pour but de permettre la rénovation du réseau, très vieillissant. Ainsi, 1.000 chantiers sont prévus d'ici fin 2015. Or il n'était pas possible de les lancer avec autant de disparités entre différentes lignes de l'Hexagone. Voilà pour la version officielle. Mais dans les faits, les choses sont nettement plus compliquées. Ainsi, certains élus locaux se sont d'abord aperçus avec stupeur que des trains entiers étaient supprimés. Le maire PS d'Angoulême (Charente), est dépité: « On a vu disparaitre un train qui venait de Lille. Un train pour Strasbourg qui n'apparait plus. Un autre qui partait à 6h59 et qui nous permettait d'arriver à 9h30 à Paris. C'est un énorme handicap pour nous », dit Philippe Lavaud.

«Ça va générer un fort mécontentement»

A en croire la CGT-Cheminots, les mauvaises surprises de ce genre seront nombreuses. Démonstration avec son secrétaire général, Gilbert Garrel: « Je prendrai l'exemple flagrant de Briançon-Valence-Paris. Les usagers de cette vallée des Alpes mettent actuellement 4h30 pour monter à Paris. Et bien à partir de décembre, le plan transport prévoit qu'ils mettront désormais 6 heures, avec 1h30 d'attente à la gare de Valence TGV. De nombreuses lignes vont être modifiées, ça va être compliqué. Et je vous le dis, le résultat est que ça va générer un fort mécontentement ». Quant aux associations d'usagers, elles menacent déjà: « On va demander des réductions de tarifs à la SNCF, parce qu'on ne peut pas supporter ça. Les usagers ne sont pas responsables des travaux que réalise la SNCF », estime ainsi Yves Boutry, vice-président de l'association des usagers d'Ile-de-France.

La Rédaction et F. Magnenou