BFM Business

Mory Ducros: Arcole menace de retirer son offre si les grèves continuent

Arcole reprendrait 2.150 emplois sur 5.000.

Arcole reprendrait 2.150 emplois sur 5.000. - -

Le futur repreneur du transporteur menacerait de retirer son offre, ont déclaré les syndicats. Plusieurs sites de Mory Ducros, qui ne sont pas concernés par la proposition d'Arcole, sont actuellement en grève.

Arcole Industries pourrait laisser tomber Mory Ducros. Les syndicats CFDT et CGT du transporteur ont annoncé que le repreneur "menace de retirer son offre" si les grèves ne cessent pas, ce lundi 27 janvier. La direction actuelle de Mory Ducros qualifie ces déclarations de "fausses rumeurs".

"Si à 14H30, l'activité n'a pas repris sur les sites, Arcole menace de retirer son offre. On n'acceptera pas ce chantage", explique Jérôme Vérité, de la CGT-Transports.

Des salariés se sont mobilisés dans certains des sites qui ne sont pas concernés par l'offre de reprise d'Arcole. A Gonesse, Tours et Libercourt, des blocages ont été organisés. "Auncun semi-remorque ne sort", selon Eddy Ludwikowski, représentant CGT du personnel. Les salariés de l'agence de Rennes ont également organisé une grève, mais sans blocage.

Arcole demande aux salariés de ne pas faire grève jusqu'au 31 janvier

Le tribunal de commerce de Cergy-Pontoise doit se prononcer le 31 janvier sur l'offre d'Arcole. Elle prévoit de reprendre 48 agences sur 85, soit 2.150 emplois sur plus de 5.000. Mais Arcole avait également demandé à ce que les employés s'engagent à ne pas entamer de nouvelles actions avant cette date.

Selon la direction de Mory Ducros, l'offre tient toujours. Elle explique cependant que la reprise "n'a de chance de réussir que si Mory Ducros ne perd pas ses clients actuels. Il est donc essentiel d'assurer une qualité de service irréprochable pendant cette période transitoire avant que l'offre soit validée puis après sa validation."

J.S avec AFP