BFM Business

Mory Ducros: l'Etat va soutenir l'offre de reprise d'Arcole

Mory Ducros avait été placé en redressement judicaire le 26 novembre dernier.

Mory Ducros avait été placé en redressement judicaire le 26 novembre dernier. - -

Arnaud Montebourg a indiqué, ce vendredi 10 janvier, que l'Etat va appuyer l'offre de reprise du transporteur par son actionnaire principal, Arcole Industries. Ce dernier prévoit de conserver 1.900 postes sur les 5.000 que compte l'entreprise.

L'exécutif a fait son choix pour sauver Mory Ducros. Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a indiqué à l'AFP, ce vendredi 10 janvier, que l'Etat va soutenir l'offre de reprise de l'actionnaire principal du groupe, Arcole Industries.

"Nous avons sécurisé l'offre d'Arcole", a expliqué le ministre, précisant qu'un prêt de 17,5 millions d'euros va être octroyé dans ce but. Ce prêt, see fera dans le cadre du plan de résistance économique, présenté à l'automne dernier par Arnaud Montebour et "se fera aux conditions de marché avec des garanties sur le patrimoine de Mory Ducros", a-t-il affirmé.

En contrepartie, le gouvernement a obtenu "le changement de tout le management de Mory Ducros et donc d'Arcole" et il lui a demandé "d'améliorer le plan social", a fait savoir Arnaud Montebourg.

Arcoles Industries apportera également 17,5 millions d'euros, ce à quoi s'ajoute un crédit bancaire de 15 millions, a détaillé le ministre

Des mesures exceptionnelles pour les salariés

Arnaud Montebourg a également indiqué qu'un préfet dédié à ce dossier va être nommé. Par ailleurs, l'offre d'Arcole Industries prévoit la reprise de 1.900 salariés sur les 5.000 que compte l'entreprise. Sur ce point, Arnaud Montebourg a assuré que des mesures exceptionnelles seront prises en faveur des 3.000 salariés qui risquent de perdre leur emploi:

"Le maintien du salaire pendant un an avec le contrat de sécurisation professionnelle", "le financement de toutes les formations sur tous les projets professionnels qui auront été validés" et "la prise en charge partielle pendant deux ans du différenciel de salaire pour qu'il n'y ait pas de diminution du pouvoir d'achat", a-t-il détaillé.

De lourdes pertes

Outre l'offre d'Arcole Industries, de loin la plus favorable, trois autres repreneurs potentiels avaient déposé leur candidature, le 3 janvier dernier, auprès du tribunal de commerce de Pontoise.

Mory Ducros avait été placé en redressement judiciaire, le 26 novembre dernier, représentant alors l'un des plus importants dépôts de bilan depuis Moulinex en 2001.

Pénalisée par un marché du fret morose, l'entreprise est en difficulté. Arnaud Montebourg avait lui-même relevé, en novembre, que Mory Ducros avait perdu 65 millions d'euros en 2012 et 5 millions d'euros par mois en 2013.

J.M. avec AFP