BFM Business

Mory Ducros: Ayrault cherche des "solutions site par site"

Mory Ducros a perdu 80 millions d'euros en 2012.

Mory Ducros a perdu 80 millions d'euros en 2012. - -

Le transporteur qui emploie 5.200 personnes a déposé son bilan et demandé sa mise en redressement judiciaire ce 22 novembre. Jean-Marc Ayrault a fait savoir que le gouvernement "cherchait des solutions site par site".

C'est l'un des plus gros dépôts bilan depuis la faillite de Moulinex, en 2001.Ce vendredi 22 novembre, Mory Ducros, une société issue de la fusion en 2011 des transporteurs Mory et Ducros, a annoncé qu'elle est en cessation de paiement, rapporte la CFDT. L'entreprise a également demandé son placement en redressement judiciaire.

Interrogé ce vendredi sur ce dossier, Jean-Marc Ayrault a déclaré: ""nous cherchons des solutions site par site avec les partenaires sociaux bien évidemment". "Là où nous pourrons trouver les repreneurs, tout sera fait pour sauver le maximum d'emplois", a ajouté le chef du gouvernement. Dans l'après-midi, Arnaud Montebourg et son collègue des Transports, Frédéric Cuvillier ont annoncé vouloir "rencontrer au plus vite" les partenaires sociaux.

Manifestions le 26 novembre prochain

L'entreprise, numéro deux français du transport de colis, a tenu, ce vendredi, un comité central d'entreprise exceptionnel (CCE). La CFDT, majoritaire au sein de l'entreprise, redoutait en effet l'annonce de 2.000 à 3.000 suppressions de postes soit près de la moitié des 5.200 collaborateurs que compte la société. La CGT craignait elle "un plan social de grande ampleur" et juge "malheureusement envisageable" le scénario de la CFDT.

Les deux syndicats ont d'ailleurs appelé les salariés à manifester le 26 novembre prochain."Tous les sites seront arrêtés" et les salariés du transporteur se rassembleront devant le tribunal de commerce de Pontoise, et devant les préfectures, a déclaré à l'AFP, Jean-Claude Hacquard, délégué central CGT.

En 2012, l'entreprise a perdu 80 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 760 millions d'euros. Elle possède un réseau de 85 agences en France. Sa dette s'élève à 765 millions.

Montebourg à la rescousse?

La situation était âprement suivie par Arnaud Montebourg depuis des semaines. Début novembre, Le Monde révélait que le dossier traînait sur les bureaux du CIRI, le Comité interministériel de restructuration industriel, bras armé du ministère du Redressement productif à Bercy. Mais aucune solution n'avait été trouvée pour sauver l'entreprise de la restructuration.

Dans ce cadre, Mory Ducros pourrait bénéficier du soutien du "plan de résistance économique" et de l'enveloppe de 300 millions d'euros devant aider les entreprises traversant une mauvaise passe. Le but de ce plan est de renforcer les entreprises à court de trésorerie mais qui ont un avenir industriel. Selon la CFDT, cela serait précisément le cas de Mory Ducros.

J.M. avec AFP