BFM Business

Montebourg vante la commande des chantiers navals de Cherbourg

Cette commande représenterait un montant d'environ 200 millions d'euros, selon la direction de CMN.

Cette commande représenterait un montant d'environ 200 millions d'euros, selon la direction de CMN. - -

Le ministre du Redressement productif est venu, ce jeudi 5 septembre, assister à l'annonce d'une commande de 200 millions d'euros pour les chantiers navals de Cherbourg. Un contrat qui porte sur la fabrication de 32 bateaux.

Arnaud Montebourg avait prévenu. En déplacement jeudi à Cherbourg, le ministre du Redressement productif, avait auparavant averti qu'il ne ferait pas le voyage pour rien:

"Je me rends dans la Manche cet après-midi pour annoncer une très grosse commande sur nos chantiers navals à Cherbourg", déclarait-il dans un discours au Bourget.

Quelques heures plus tard, lors d'une conférence de presse à laquelle le ministre a assisté, la direction des Constructions mécaniques de Normandie (CMN) a confirmé avoir reçu une commande de 32 bateaux, provenant du Mozambique.

Il s'agit de 24 chalutiers, trois patrouilleurs de 32 mètres, et trois patrouilleurs de 42 m, a précisé, lors d'une conférence de presse, Iskandar Safa, homme d'affaires libanais et principal actionnaire de CMN. Il a ajouté que cette commande représentait une valeur de 200 millions d'euros, ainsi que deux ans de travail. A titre de comparaison, le chiffre d'affaires de CMN varie de 50 à 100 millions d'euros par an, selon la direction du groupe.

"C'est une partie d'un contrat que le groupe Safa a signé avec le Mozambique", a détaillé Iskandar Safa. L'ensemble de la commande au groupe Safa inclut une trentaine d'autres bateaux pour les autres chantiers du groupe (situés notamment en Allemagne et à Abou Dabi),a-t-il précisé.

Une société touchée par le chômage partiel

CMN, qui emploie environ 350 personnes, était touchée par le chômage partiel depuis février, rapporte Ouest-France.

Pour Arnaud Montebourg, la signature de ce contrat constitue "le triomphe du made in france".

Bernard Cazeneuve, également présents lors de l'annonce de cette commande, a déclaré que "pour les CMN, il était temps que ce contrat arrive. Les chantiers deviennent ainsi les premiers constructeurs de chalutiers en France". Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur, s'était également déplacée à Cherbourg.

J.M. avec AFP