BFM Business

Montebourg sur PSA : "Nous n'acceptons pas en l'état le plan"

BFM Business

Les ministres du gouvernement Ayrault ont été interpellés par les sénateurs ce jeudi, au sujet de PSA. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif a affirmé : "Nous n'acceptons pas en l'état le plan".

Arnaud Montebourg devrait annoncer le 25 juillet un plan d'aide à la filière automobile. "Nous n'acceptons pas en l'état le plan" dévoilé par le premier constructeur automobile français lors d'un CCE extraordinaire, a déclaré le ministre du Redressement productif, devant le Sénat, sans préciser les moyens de pression que le gouvernement pourrait exercer sur le groupe privé.

Le titre du constructeur automobile a commencé à perdre du terrain au moment de l'annonce d'Arnaud Montebourg. "Le fait que le gouvernement s'oppose à ce plan est mauvais signe. Le groupe aura à payer de très fortes indemnités, plus que prévu vraisemblablement, et cela créé une très forte incertitude, incitant les investisseurs à se délester de leurs titres PSA", a expliqué Xavier de Villepion, vendeur d'actions chez Global Equities.

Aymeric Barrault