BFM Business

Mercedes dévoile son plan pour affronter Tesla

Le PDG du groupe Daimler Dieter Zetsche a dévoilé un plan ambitieux lors des TechDays du groupe.

Le PDG du groupe Daimler Dieter Zetsche a dévoilé un plan ambitieux lors des TechDays du groupe. - Thomas Kienzle - AFP

"Il n'y a plus de temps à perdre pour Mercedes qui veut devenir l'un des leaders européens des voitures propres d'ici 2020. Pour cela, Daimler, sa maison-mère, lui octroie un budget de 7 milliards d'euros sur deux ans."

Depuis l’explosion des technologies, Daimler, maison-mère de Mercedes, se cherche. Après avoir affirmé avec fierté que ses voitures étaient des "périphériques" de l’iPhone, puis s’être rebellé pour ne pas devenir le Foxconn d’Apple, la firme de Stuttgart a enfin dévoilé comment elle comptait affronter Tesla, la Google Car, et tous les nouveaux acteurs de la mobilité qui menacent son avenir.

Lors des TechDays du groupe, l’équivalent de la keynote d’Apple, qui ont eu lieu à Stuttgart, Daimler a dévoilé un plan ambitieux qui passe par le lancement de modèles hybrides, de voitures 100% électriques et la construction d’une seconde usine de batteries Lithium-ion à Kamenz (Saxe). Et pour cela, le groupe se dote d’un budget conséquent: 7 milliards d’euros sur deux ans pour les véhicules, soit la moitié de son budget annuel de R&D et 500 millions d’euros pour une l'usine de batteries.

La stratégie va se dérouler en plusieurs temps. Fin 2017, 10 modèles hybrides rechargeables seront au catalogue en plus de la Classe S 500e, le SUV GLE 500e, la Classe C350e en versions familiale, berline et crossover, et du coupé hybride, le 350e 4matic. Toujours l'an prochain, il commercialisera une version hydrogène de son 4x4 GLC.

Une électrique à Paris pour le salon de l'automobile

La seconde phase de l’offensive visera cette fois directement Tesla. Mercedes prépare quatre modèles électriques qu'il présentera entre 2019 et 2021. Un prototype sera présenté à Paris en octobre lors de l’édition 2016 du salon de l’automobile. D’une autonomie de 500 km, sa mission sera de barrer la route au Model X de Tesla. Et comme le constructeur l’a précisé lors des TechDays, "il ne s’agit pas de l’adaptation d’un modèle existant, mais d’un véhicule conçu spécifiquement pour une utilisation 100% électrique".

L’objectif de la marque allemande est clairement de barrer la route aux velléités de Tesla. Jusque là, Mercedes ne communique pas sur les ventes mondiales de modèles électriques ou hybrides. Selon Les Échos, la marque n’en aurait vendu que 3.000 en Allemagne sur les 310.000 véhicules, soit moins de 1%. Mais d’ici 2020, elle compte en vendre plusieurs centaines de milliers.

Pour cela, Mercedes vise le marché national. Le gouvernement allemand a lancé son plan d’aide au financement de véhicules propres de 1 milliard d’euros pour que son parc d’électriques atteigne un million de véhicules en 2020, dont 300 millions pour équiper le pays de bornes de recharge. Actuellement, l’Allemagne ne compte que 50.000 véhicules propres en circulation.

Les acheteurs bénéficieront d’une aide de 4.000 euros, qui n’est pas la plus importante d’Europe. La palme revient au Danemark (15.260 euros) et à l’Irlande (10.000 euros). Avec 6.500 euros d’aide, la France est en 3e place. Le Portugal est en queue avec un bonus de 519 euros.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco