BFM Business

Mariani : « Je sais que les automobilistes sont exaspérés mais… »

Thierry Mariani, secrétaire d’Etat chargé des transports était reçu ce matin par Jean-Jacques Bourdin. Il comprend l’exaspération générale tout en mettant en avant les chiffres de l’insécurité routière.

Thierry Mariani, secrétaire d’Etat chargé des transports était reçu ce matin par Jean-Jacques Bourdin. Il comprend l’exaspération générale tout en mettant en avant les chiffres de l’insécurité routière. - -

Protestations, colère, même au sein de la majorité la suppression des panneaux avertissant la présence de radars ne fait pas l’unanimité. Thierry Mariani, secrétaire d’Etat chargé des transports était reçu ce matin par Jean-Jacques Bourdin. Il comprend l’exaspération générale tout en mettant en avant les chiffres de l’insécurité routière.

73 députés de la majorité ont adressé, lundi, une lettre au Premier ministre François Fillon dans laquelle ils souhaitent attirer son attention et expriment leur incompréhension face à ses mesures.

Thierry Mariani, secrétaire d’Etat chargé des transports, répondait ce matin aux questions de Jean-Jacques Bourdin sur RMC. S’il reconnait la protestation de l’opinion public, les chiffres, pour lui, parlent d’eux-mêmes pour appuyer cette mesure : « Je sais qu’il y a une exaspération d’une partie des automobilistes et des motards mais je sais aussi et je pense que c’est beaucoup plus grave, que ces derniers mois il y a eu une remontée des victimes de l’insécurité routière. Je cite toujours ces deux chiffres, en 2010, 675 homicides c'est-à-dire assassinats en France. Vous le savez près de 4000 tués sur la route et dans ces 4000 tués 938 étaient des personnes qui étaient là au mauvais moment, au mauvais endroit et qui ont été assassinées par un chauffard du bitume. »

« C’est une exaspération de bon sens ! »

Patrice Calméjane est député-maire UMP de Villemomble en Seine-Saint-Denis, signataire de la lettre. Il sent dans sa commune les voix s’élever contre cette décision de suppression des panneaux avertissant la présence de radars : « C’est une exaspération que je considère de bon sens. C’est une mesure qui n’est pas lisible et compréhensible par rapport à ses objectifs. On a reçu un certains nombre de mail sur nos boites mail à l’assemblée nationale. J’ai été interpellé sur le sujet. Et quelle que soit la catégorie socioprofessionnelle si je puis dire, des citoyens tout à fait ordinaires en faisant le marché samedi dernier qui m’ont dit : mais pourquoi d’un seul coup vous changez d’attitude pour quelque chose qui marchait bien ? C’est vrai qu’il y a des élections dans un an on ne va pas le nier. Et c’est pas cohérent et c’est là que ça pose un problème. Donc les citoyens qui sont aussi plein de bon sens viennent voir leur député en disant : stop les gars, c’est pas dans cette direction qu’il faut aller. »

« Retirer les panneaux, c’est une grosse bêtise »

Claude est un des administrés de Patrice Calméjane, il habite à Villemomble et soutient totalement le maire de sa commune : « Bien sûr je suis d’accord à 100% avec Mr Calméjane. Là où ils ont mis les panneaux actuellement c’est très bien pour prévenir. Ça permet aux gens de ralentir. Mais qu’ils les mettent à un écart plus important. De retirer les panneaux, je dis que c’est une grosse bêtise. L’avenue de Rosny, ils roulent comme des fous, ils devraient faire pas mal de choses pour la prévention, au niveau des feux, les passages piétons sont mal délimités… Les panneaux prévention, c’est bien je trouve. »

La Rédaction