BFM Business

Les ventes de PSA et Renault s'améliorent en France

PSA et Renault ont vu à eux deux leurs ventes progresser de 2,5%.

PSA et Renault ont vu à eux deux leurs ventes progresser de 2,5%. - -

Les deux constructeurs français ont réussi à faire progresser leurs ventes au mois de juillet, selon les chiffres publiés ce jeudi 1er août par le CCFA. Globalement, le marché stagne.

C'est une baisse qui prête à confusion. Selon les chiffres publiés ce jeudi 1er août par le Comité français des constructeurs automobiles (CCFA), les ventes de véhicules neufs ont progressé de 0,9%, ce qui marque une rupture avec un marché en chute perpétuelle depuis octobre 2011.

Mais cette variation ne tient pas compte du nombre de jours ouvrés. En effet, le mois de juillet 2013 a compté un jour de plus que le mois de juillet 2012. En incluant cette différence, le marché automobile français a connu une baisse des ventes de 3,5%.Plus globalement, de janvier à juillet 2013, le marché automobile a enregistré une baisse de 9%.

Les ventes des constructeurs français augmentent de 2,5%

Cette faible chute semble toutefois indiquer que le point d'inflexion de la baisse continue des ventes de voitures neuves se rapproche. Même si les faibles volumes du mois de juillet incitent à la prudence.

Signe de ce léger mieux, les ventes encourageantes des constructeurs français. PSA réussit à augmenter ses 0,9% avec 81.866 véhicules vendus en juillet, contre 79.869 sur le même mois en 2012. Des bons chiffres essentiellement dûs à la marque Peugeot (+4,6%), portée par les ventes de 2008. Au contraire, Citroën chute (-3,2%).

Renault fait encore mieux. Le constructeur au losange a réussi à faire progresser ses ventes globales de 4,7% (34.800 véhicules vendus contre 33.200 l'année dernière). De plus, le constructeur a réussi à réduire l'écart entre ses marques Dacia (+6,1%) et Renault (+4,2%). A eux deux, les constructeurs français voient leurs ventes progresser de 2,5%.

Des situations contrastées pour les constructeurs étrangers

Ces chiffres sont d'autant plus encourageants que, dans le même temps, les ventes des constructeurs étrangers se sont repliées de 1%. Même si les situation sont contrastées.

Troisième acteur du marché français, Volkswagen a ainsi vu ses immatriculations déraper de 8,6%. A l'inverse Toyota, continue d'enregistrer une performance impressionnante (+23,5%) et le groupe Fiat enregistre une belle progression (+12,5%).

Julien Marion avec BFM Business