BFM Business

Les trottinettes électriques en libre-service arrivent à Paris

Les trottinettes en libre-service Lime vont être déployées à Paris vendredi.

Les trottinettes en libre-service Lime vont être déployées à Paris vendredi. - Lime

Le groupe américain Lime va déployer des trottinettes électriques en libre-service à partir de vendredi. Géolocalisées, elles sont débloquées grâce à une application mobile.

Les trottinettes en libre-service font leur entrée à Paris. Après les vélos et les scooters, une nouvelle offre de mobilité arrive dans la capitale. Le groupe californien Lime annonce déployer à partir de vendredi "des centaines de trottinettes". Comme les scooters Cityscoot ou Coup ou les vélos Ofo ou Mobike, les trottinettes fonctionnent en free floating, sans borne de stationnement.

Pour les emprunter, l'utilisateur doit télécharger l'application Lime qui va permettre de géolocaliser les trottinettes. L'application permet ensuite de débloquer le verrou de l'engin. Une fois son trajet terminé, l'utilisateur verrouille la trottinette à nouveau avec l'application. 

Les trottinettes sont débloquées avec une application mobile.
Les trottinettes sont débloquées avec une application mobile. © Lime

Jusqu'à 24 km/h en trottinette

Le tarif affiché est d'1 euro par course puis 0,15 centimes d'euros la minute. D'un point de vue technique, les trottinettes Lime-S sont équipées de freins avant et arrière, d'un phare central avant et arrière, d'une poignée de frein et d'une poignée d'accélérateur.

Elles permettent d'atteindre 24 km/h avec une autonomie de 50 km. Dans son tutoriel sur l'application, Lime précise que les utilisateurs ne doivent pas circuler sur les trottoirs mais sur les pistes cyclables et porter obligatoirement un casque. 

Pas de trottinette entre 21 heures et 5 heures

Comme ses concurrents indirects à vélo ou en scooter, Lime va être confronté aux mêmes difficultés et critiques: vol, dégradation ou stationnement anarchique. Mais Lime assure avoir pris les devants et prévoit de récupérer toutes les trottinettes chaque soir à partir de 21 heures et de les remettre en service à 5 heures.

"Nous avons travaillé en amont sur les solutions à apporter pour pallier aux problématiques de recharge, d'encombrement des trottoirs et de dégradation des trottinettes. Les collecter chaque soir nous permet de proposer des engins en parfait état de marche et non abîmés", assure dans un communiqué Arthur-Louis Jacquier, directeur général de Lime France. 

Aux Etats-Unis où plusieurs start-up de trottinettes en libre-service se sont lancées, leur implantation ne se fait pas sans mal. La ville de San Francisco, a ainsi décidé d'interdire ces services à cause de plaintes des habitants concernant le stationnement sauvage des trottinettes. 

A Paris, la mairie de Paris travaille sur cette question qui concerne également scooters et vélos en free-floating. Des zones de stationnement réservées vont être testées et pourraient devenir obligatoires. 

Carole Blanchard