BFM Business

Les TGV low cost sont-ils vraiment économiques ?

La gare SNCF de Marne-la-Vallée, hub francilien des trains low cost

La gare SNCF de Marne-la-Vallée, hub francilien des trains low cost - -

La compagnie ferroviaire française a présenté les détails de son offre de TGV à bas coût ce mardi 19 février. Au menu : départs depuis la banlieue parisienne, vitesse doublée, et disparition du wagon-bar pour réduire les charges.

Au lendemain de la publication de ses résultats, la SNCF a dévoilé son offre TGV low cost ce mardi 19 février. Une marque déclinée de son offre grande vitesse classique. Il s'agit, pour l'entreprise, de s'adresser à une nouvelle clientèle. Et pour y parvenir, elle a calqué son modèle économique sur celui des compagnies aériennes à bas coûts.

Ces trains circuleront sur l'axe Paris-Marseille et Paris-Montpellier, mais en partant de Marne-la-Vallée. Comme dans l'aérien, le TGV low cost de la SNCF partira d'une gare secondaire. Une manière efficace de réduire considérablement ses charges d'exploitation. Toujours pour gagner en compétitivité, les TGV low cost rouleront deux fois plus qu'un TGV classique.

Pas question d'utiliser le bleu nuit SNCF

La SNCF a dédié quatre rames duplex à son projet. Elles seront bleu ciel. Pas question d'utiliser le bleu nuit SNCF. Et à l'intérieur, finies la première classe et la voiture bar. Place à une classe unique, ce qui permet d’augmenter le nombre de places disponibles de 20 %.

Avec cette nouvelle offre, disponible dès le 2 avril, la SNCF a un double objectif : séduire une clientèle qui ne voyage pas en train et se préparer à la concurrence dans la grande vitesse.

Mathieu Sevin (texte) et Diane Gouffrant (reportage vidéo)