BFM Business

Les taxis parisiens sont-ils vraiment odieux ?

Les taxis parisiens arrivent derniers d'un classement-sondage réalisé par le site Hotels.com

Les taxis parisiens arrivent derniers d'un classement-sondage réalisé par le site Hotels.com - -

Les taxis parisiens seraient moins sympathiques que dans les autres grandes villes du Monde. C'est le résultat d'un sondage publié par le site Hôtels.com. Mythe ou réalité ?

Les taxis parisiens sont-ils moins sympathiques qu'ailleurs, dans les autres grandes villes du Monde ? C'est en tout cas ce que tend à démontrer le dernier sondage publié par le site Hôtels.com. Ce site classe en dixième et dernière position les taxis de la capitale. Les chauffeurs parisiens seraient donc les moins sympathiques du monde, voire même à la limite de la grossièreté. Tout le contraire des « black cabs » de Londres, grands vainqueurs de cette consultation.

Christian Delomel est président de la Chambre Syndicale des Artisans du Taxi. Les conducteurs de taxis parisiens sont-ils selon lui si antipathiques que le sondage le dit ?
« Ils ne sont pas toujours accueillants, parce qu’ils travaillent dans un milieu pas accueillant, celui des embouteillages. J’avoue que je suis beaucoup plus souriant quand mon véhicule roule et que j’arrive à destination comme je le souhaite. Londres et New–York sont premier et deuxième… Et comme par hasard à Londres faut payer pour aller dans le centre ville et à New–York, vous n’avez pas le droit de stationner dans les rues... donc la circulation est bonne. »

Valentine a 20 ans, elle est parisienne et étudie le cinéma. Les chauffeurs de taxis parisiens, sont-ils vraiment odieux ? « Pas du tout. C’est cliché de dire que les taxis et les commerçants parisiens sont odieux. J’entends ça souvent et c’est un peu abuser… C’est vrai que je suis tombée sur pas mal de personnes désagréables, mais aussi sur plein de gens adorables, avec qui j’ai papoté. C’est plus un mythe qu’autre chose. »

Vincent est chauffeur de taxi depuis 6 mois. Il avance pour explication que pour qu’une relation soit bonne avec un client, il faut que chacun y mette du sien : « Quand on charge quelqu’un d’agréable, d’aimable, on va être sympa avec lui. Quand il va être agressif ou un peu stressé, on ne va pas forcément avoir envie de lui parler. L’accumulation de la fatigue, du stress, des bouchons, des mauvais clients, ça peut avoir une influence sur notre travail. »

La classement du sondage Hotels.com|||

1 Londres
2 New York
3 Tokyo
4 Berlin
5 Bangkok
6 Madrid
7 Copenhague
8 Dublin
9 Francfort
10 Paris