BFM Business

Les embouteillages, signe de bonne santé économique

Les embouteillages seraient un signe de bonne santé économique

Les embouteillages seraient un signe de bonne santé économique - -

Selon une étude américaine, la croissance d'un pays et la progression du trafic automobile seraient corrélées. Une bonne nouvelle à la veille du week-end le plus chargé de l'année.

C'est ce week-end, 3 et 4 août, le grand chassé croisés des vacances. Des centaines de milliers de vacanciers sont attendus sur les routes. Vous craignez peut être de vous retrouver coincé dans les bouchons. Mais cela vaut le coup de prendre son mal en patience car, selon plusieurs études, le trafic est un signe de vitalité économique !

Plus il y a de bouchons, mieux va l'économie ! C'est ce qui ressort des données compilées partout dans le monde par Inrix, l'équivalent de Bison Futé aux Etats-Unis. Il en ressort un indicateur de progression du trafic automobile, qui corrobore la plupart du temps, les estimations de croissance.

Hausse du trafic et de la croissance en Irlande

Depuis un an, le trafic a, par exemple, augmenté de 8% en Irlande, où l'on table sur une croissance de 1,1% cette année. Aux Etats-Unis, là aussi, plus de livraisons et plus de gens sur les routes pour aller travailler : une hausse du trafic de 6%, pour une croissance de PIB prévu de 1,9%.

A l'inverse, l'affluence sur les routes portugaises ou espagnoles est en chute libre. Lisbonne, Barcelone, Séville, Porto, Valence ou Madrid affichent un recul du trafic routier de plus de 40%.

Quant à la France, la quantité de véhicules sur les routes a baissé de 4% depuis un an (8% de baisse même en région parisienne). Logique vu l'évolution de l'activité. Mais la fin des bouchons n'est pas pour tout de suite. Paris reste la 5ème ville la plus embouteillée au monde.

Simon Tenebaum