BFM Business

Le trafic restera très perturbé

-

- - -

Si Eurostar se targue d’avoir repris « 60% du service normal », la réalité du terrain est différente et de nombreux clients se rabattent sur le bateau.

Le trafic dans le tunnel sous la Manche reprend progressivement mais reste très perturbé après l'incendie survenu jeudi sur une navette. Aujourd'hui, et durant toute la semaine, entre 35 et 40 % des trains et navettes devraient circuler, soit entre 120 et 140 trains et navettes chaque jour, contre une moyenne de 300 à 400 habituellement. Le passage sous la Manche s'effectue par un seul tunnel, le sud, qui n'est en principe utilisé que dans le sens France-Angleterre. Du côté d'Eurostar, le directeur Ian Nunn évoque « 60% du service normal », souhaitant rassurer ses clients.

La priorité est pour le moment donnée au fret et aux Eurostars, en attendant un retour à la normale qui pourrait prendre plusieurs semaines. Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat aux Transports, estime même que le trafic sera perturbé « pendant encore plusieurs mois, à coup sûr ». Dans l'immédiat, Eurostar conseille à ses clients devant voyager cette semaine de reporter leur séjour. En effet, la compagnie précise qu'un « temps d'attente élevé est à prévoir pour l'embarquement. Les temps de parcours seront également bien plus longs qu'à l'habitude ». D'autre part, Eurostar demande à ses voyageurs de se présenter à l'enregistrement à l'heure prévue et précise qu'ils « seront placés sur le premier train disponible ».

Cette semaine, les rotations d'Eurostars seront portées à 24 Paris-Londres-Paris et 12 Bruxelles-Londres-Paris. Les départs s'échelonneront, en heures locales, de 06h43 à 20h43 à Paris, et de 05h22 à 19h29 à Londres. L'enregistrement fermera à 20h à Paris et 18h45 à Londres. Pour consulter les horaires de départs et les conseils d'Eurostar à ses voyageurs, cliquez ici.

Plus de monde sur les ferries

Ce week-end, plusieurs compagnies de ferries affirmaient avoir enregistré un bond du trafic de passagers entre Calais et Douvres depuis l'incendie du tunnel sous la Manche. C'est notamment le cas de la compagnie SeaFrance, dont la porte-parole Muriel Mironneau précise qu'il s'agit « essentiellement de passagers piétons, que nous ne transportons habituellement pas la nuit. Là, nous avons continué à en transporter toute la nuit. En ce qui concerne les passagers-voitures, on reçoit beaucoup plus de véhicules aux ports de Calais et de Douvres : il y a des clients qui sont envoyés par Eurotunnel et il y a des gens qui se présentent au port pour acheter leur billet et traverser en voiture. Ce sont donc de nouveaux clients ».

Ian Nunn, le directeur d'Eurostar, ne semble pas craindre une perte de clients : « Pour l'instant, on vit au jour le jour, on essaye de mettre en place un service correct pour nos clients. Je pense et j'espère que nos passagers resteront fidèles. Moi-même j'étais dans le train aujourd'hui (NDLR : dimanche) et je n'ai pas eu de plaintes de passagers. Au contraire, les passagers sont très compréhensifs et sont soulagés qu'on ait pu reprendre la circulation aussi rapidement ».

La rédaction et Antoine Arlot