BFM Business

Le plan de Flixbus pour mettre fin au trafic de drogue à bord de ses cars

Flixbus veut mettre fin au trafic de drogue à bord de ses cars

Flixbus veut mettre fin au trafic de drogue à bord de ses cars - Piroschka van de Wouw / ANP / AFP

La compagnie de bus longue distance expérimente les caméras de vidéo-surveillance à bord de certains cars. Elle teste en outre un nouveau système d'identification des bagages.

Des interpellations de plus en plus courantes. En novembre dernier, un homme de 27 ans s'apprêtant à monter à bord d'un car Flixbus a été arrêté à Lille en possession de 4 kilogrammes d’ecstasy (l'équivalent de 100.000 euros). À Berlin, un autre passager s'est fait prendre avec 35 kilogrammes de marijuana dans ses bagages. L'homme avait été trahi par l'odeur qui se dégageait de ses valises.

Bien que les arrestations se multiplient, les trafiquants de drogue utilisant le premier réseau européen d'autobus longue distance pour transporter leur marchandise sont encore nombreux à passer entre les mailles du filet. Bon marché et soumis moins fréquemment aux contrôles que les trains ou les avions, le bus longue distance est en effet devenu l'un de leurs moyens de transport préférés.

Surveillance vidéo

De plus en plus confrontée à ce fléau, la compagnie allemande Flixbus a décidé de prendre le problème à bras le corps, révèle l’hebdomadaire allemand Wirtschaftswoche. Parmi les solutions expérimentées, l’installation de caméras et un nouveau système d’enregistrement des bagages à bord de certains autocars.

La technologie de surveillance par caméra qu'entend mettre en place Flixbus vise à dissuader les dealers de transporter leurs marchandises, assure le porte-parole de l’entreprise. Et le nouveau système d'attribution des bagages à l'arrivée permettra quant à lui d’identifier le propriétaire de chaque sac et d’empêcher ainsi toute confusion. Dans un premier temps, tous les cars ne seront pas concernés par l’installation des caméras. Et Flixbus ne communique pas sur les lignes concernées.

"Contact étroit avec les autorités"

Pour mettre fin aux trafics, Flixbus espère en outre un renforcement des contrôles avec une "présence accrue de la police à proximité des arrêts de bus, comme cela est courant dans les gares ou les aéroports", a précisé le porte-parole de l’entreprise. Et ce dernier ajoute que Flixbus est en "contact étroit avec les autorités" pour trouver des "solutions" contre la contrebande.

La compagnie allemande a tout de même reconnu que des policiers effectuaient "régulièrement" des contrôles de passagers sur les bus longue distance. "Nos chauffeurs sont tenus de coopérer et de suivre les instructions de la police", a précisé son porte-parole.

P.L