BFM Business

Le petit manuel de productivité d'Elon Musk pour Tesla

Elon Musk espère réussir à en produire 6.000 par semaine fin juin, grâce à un plan très détaillé envoyé à ses employés.

Elon Musk espère réussir à en produire 6.000 par semaine fin juin, grâce à un plan très détaillé envoyé à ses employés. - AFP

Dans un e-mail aux employés de Tesla, Elon Musk a détaillé son plan pour atteindre les objectifs de production de la Model 3, sa berline best-seller grand public. La production a été une nouvelle fois arrêtée cette semaine.

Accélérez très fort, c’est l’une des caractéristiques des berlines Tesla. Cela pourrait bien aussi devenir une caractéristique de la production de la Model 3. C’est en tout cas ce qu’espère Elon Musk. Le patron de Tesla a envoyé en début de semaine un e-mail à ses employés, que s’est notamment procuré le site spécialisé Electrek. Il y détaille comment doit se dérouler la montée en cadence de la Model 3, un processus en difficulté depuis plusieurs mois.

L’objectif: arriver à produire fin juin 6000 Model 3 par semaine. Et atteindre ainsi les chiffres de production envisagés initialement pour fin 2017 (5000 voitures par semaine), et répondre surtout à la demande des clients. Ils sont en effet au minimum 400.000 à avoir commandé une Model 3 depuis le 31 mars 2016. La production a été suspendue mardi, pour a priori mettre en route ce nouveau plan.

6.000 voitures par semaine, 24 heures sur 24

L’objet de l’e-mail résume l’esprit du patron de Tesla: "Progrès, précision et profit". Elon Musk a fixé un objectif de 6000 voitures à fin juin afin de faire progresser l’ensemble de la chaîne de production, des assembliers aux équipementiers, afin d’être sûr que ces taux élevés de production deviendront la norme en fin d’année.

"Tout département ou tout équipementier de Tesla qui n’y arriverait pas aura besoin de très bonnes explications, ainsi que d’un plan pour remédier aux difficultés, plan qui me sera directement présenté", écrit Elon Musk.

Ces dernières semaines, le patron de Tesla a régulièrement évoqué "l’enfer de la production", dans l’usine californienne de Fremont, et confié dormir sur le site pour régler les soucis.

Autre nouveauté: la production tournera 24 heures sur 24 d’ici fin juin. Tesla devra ainsi embaucher pour augmenter la cadence, soit environ 400 personnes, de la peinture à l’assemblage. La semaine dernière, Elon Musk précise que Tesla a produit 2250 Model 3 et plus de 2000 Model S et Model X dans l’usine de Fremont.

Moins de réunions, plus de profits

Enfin, dans son courrier, Elon Musk insiste sur les profits. Le patron de Tesla s’insurge contre ce qui ressemble à de la complexité dans le processus de décision comme de production. S’en suit une sorte de manuel de bonnes pratiques de la production Tesla.

"Abandonner les réunions fréquentes, à part en cas d’urgence […]. Sortez d’une réunion ou terminez un appel dès que vous n’y apportez plus de valeur […]. Ce n’est pas impoli de partir, c’est impoli de faire perdre son temps à quelqu’un […]. N’utilisez pas d’acronyme […]. La communication doit être la plus directe possible pour que le job soit fait", détaille Elon Musk.

Derrière cette hausse de la productivité attendue par Elon Musk se niche la question des profits. Elon Musk donne ainsi des conseils d’économies dans les commandes, s'insurgeant également contre les cascades de sous-traitants. 

Pauline Ducamp