BFM Business

Le fabricant de la voiture de James Bond taille dans ses effectifs

La nouvelle Aston Martin DB10 de James Bond présentée le 11 octobre

La nouvelle Aston Martin DB10 de James Bond présentée le 11 octobre - Alain Jocard - AFP

Aston Martin a annoncé, ce mercredi 14 octobre, son intention de supprimer 10% de ses effectifs.

Aston Martin, le constructeur des voitures de sports préférées de James Bond, a annoncé jeudi qu'il allait supprimer jusqu'à 295 emplois, soit plus de 10% de ses effectifs, pour se restructurer avant le lancement de nouveaux modèles.

"Aston Martin a commencé les consultations avec (le syndicat) Unite et les deux parties travaillent ensemble pour limiter autant que possible les licenciements secs. La fourchette haute des postes concernés est de 295", a déclaré une porte-parole du constructeur britannique qui emploie 2.100 personnes.

"La société espère réduire ce nombre en proposant des départs à la retraite anticipés, des départs volontaires et en ne compensant pas certains départs", a ajouté la porte-parole. 

Un constructeur vieux de 102 ans

Les licenciements doivent concerner d'abord des postes administratifs et non la production, aujourd'hui concentrée dans l'usine de Gaydon, dans le centre de l'Angleterre. Le Britannique Andy Palmer, venu de Nissan, avait rejoint l'an dernier le prestigieux fabricant de voitures de sports qui, selon la presse britannique, accumule les pertes.

Le constructeur, vieux de 102 ans, cherche à se diversifier avec le développement de modèles électriques ou le lancement prochain d'un "crossover", ces véhicules entre la berline et le 4x4 au succès fulgurant. Pour cela, il a levé au printemps 200 millions de livres (271 millions d'euros) auprès de ses actionnaires privés.

J.M. avec AFP