BFM Business

La méga-panne informatique de British Airways va lui coûter très cher 

British Airways a été victime d'une panne informatique géante.

British Airways a été victime d'une panne informatique géante. - William Edwards - AFP

Selon le DG de la compagnie britannique, la facture atteindrait 90 millions d'euros. 75.000 passagers avaient subi retards et annulations de vols lors d'un traditionnel week-end de trois jours en mai.

Willie Walsh, le directeur général de la maison mère de British Airways, a annoncé ce jeudi que la panne informatique géante qui avait touché la compagnie lors du dernier week-end de mai coûterait près de 80 millions de livres (90 millions d'euros).

Cette panne informatique géante avait forcé la compagnie à annuler 726 vols, soit 28% de ses avions lors de ce traditionnel pont de trois jours durant lequel des centaines de milliers de Britanniques cherchaient le soleil en dehors de leur pays. Elle avait provoqué un immense chaos dans les aéroport londoniens de Heathrow et Gatwick, gâchant le week-end de 75.000 passagers.

"Nous avons lancé une enquête indépendante sur ce qu'il s'est passé et nous fourniront des informations lorsqu'elle sera terminée. Ce que nous savons déjà, toutefois, est que la panne n'a absolument rien à avoir avec les changements que nous avons apporté à la façon dont nous gérons nos systèmes et nos services technologiques", a répété Willie Walsh.

Une erreur humaine à l'origine de la panne?

La compagnie a en effet été vigoureusement attaquée, notamment par le syndicat GMB qui a affirmé que ce problème aurait pu être évité si British Airways n'avait pas taillé dans les effectifs des informaticiens au Royaume-Uni et délocalisé des emplois en Inde.

Le dirigeant n'a pas fait dans l'immédiat de nouveaux commentaires sur l'origine de la panne informatique elle-même. Il y a dix jours en marge d'une réunion du secteur aérien au Mexique, Willie Walsh avait jugé que cet incident majeur semblait lié à une erreur humaine, d'après des propos rapportés par le Guardian.

Il avait alors pointé l'action d'un technicien qui aurait coupé l'électricité d'un centre de données majeur de British Airways, avant de rebrancher À de façon désordonnée.

À Heathrow, les passagers de toutes les compagnies desservant le principal aéroport britannique ont d'ailleurs subi ce jeudi un nouveau désagrément. Une panne les a empêché les passagers d'enregistrer leur bagage en soute dans les terminaux 3 et 5. Y compris les clients de British Airways.

Y.D. avec AFP