BFM Business

La mauvaise forme de Ryanair inquiète les investisseurs

Ryanair est notamment plombé par la hausse des prix du pétrole.

Ryanair est notamment plombé par la hausse des prix du pétrole. - -

La compagnie low-cost a, ce mercredi 4 septembre, révisé à la baisse ses prévisions de trafic pour cette année. Une grande première pour la société.

Le secteur aérien est plombé en bourse, ce mercredi 4 septembre, en raison de l'avertissement sur résultats de Ryanair. Une première pour la compagnie low-cost irlandaise plutôt habituée à présenter une croissance insolente.

Dépasser le consensus des analystes était, depuis quelques années, le pari gagnant de Ryanair. 2013 semble désormais marquer un tournant. Fin juillet, Ryanair avait déjà signalé un ralentissement des réservations de dernière minute.

Mais le problème semble beaucoup plus grave. Ce matin, la compagnie a donc revu ses ambitions annuelles à la baisse alors même que la haute saison n'est pas terminée.

Un modèle qui suscite des interrogations

Pour Michael O'Leary, son PDG, plusieurs facteurs sont en cause. La hausse des prix du pétrole en raison des tensions internationales, la concurrence accrue sur les prix, pèse. Mais c'est aussi le cas de l'effet des politiques européennes d'austérité et du taux de change défavorable entre la livre et l'euro.

Les revenus par passager sont en baisse. Du coup, le groupe compte lancer une série de promotions agressives pour récupérer du trafic. Le marché s'inquiète: les investisseurs s'attendent à des annonces similaires de la part des autres compagnies low cost et s'interrogent désormais sur la pertinence du modèle.

Hélène Cornet