BFM Business

La communication de Renault s’embrouille autour du lancement de la Zoé

La Zoé de Renault voit sa commercialisation reportée de plusieurs mois.

La Zoé de Renault voit sa commercialisation reportée de plusieurs mois. - -

La communication du groupe avait, dans un premier temps, annoncé avoir repoussé la sortie de la Zoé à 2013, en raison d'un souci sur la tablette tactile de la voiture. Le groupe s'est ensuite rétracté: la commercialisation du véhicule est bien maintenue pour 2012. Dernière mise à jour le 26/07 à 10h45

Mise à jour le 26 juillet à 10h45

Renault s'embrouille sur la date de lancement de la Zoé. Mercredi 25 juillet, un porte-parole du constructeur avait déclaré à l'AFP que la sortie du modèle était repoussée à 2013. Le groupe a ensuite tenté de revenir sur cette information en publiant un bref communiqué dans la soirée.

Sans parler à nouveau d'une "sortie" du véhicule, le texte indique que "Renault confirme que la commercialisation (de la Zoé) aura bien lieu fin 2012 et que les premières commandes seront prises à l’issue du Mondial de l’Automobile", c'est-à-dire après le 14 octobre.

Un porte-parole de Renault a par ailleurs reconnu, hier, qu'il y avait des soucis de dernière minute avec la tablette tactile R-Link.

Première publication le 25 juillet à 19h35

Officiellement, la raison du report du lancement de la Zoé, annoncé ce mardi par Renault, c'est R-Link, la tablette tactile multifonction présente dans tous les modèles. Plus qu'un simple gadget, elle gère la climatisation, la radio ou encore le GPS.

Cet écran tactile permet de délivrer différentes informations spécifiques à la voiture électrique. Or, la gestion de l'ensemble de ces fonctions ne donne pas entière satisfaction.

Chez Renault, on préfère donc jouer la prudence. Comme Zoé est la pièce maitresse de sa stratégie "véhicule électrique", il est impensable de prendre le moindre risque capable de ternir l'image de toute cette nouvelle gamme.

La tablette fonctionne sur les véhicules thermiques

Car c’est bien sur l’électrique que semble se concentrer le problème. Cette fameuse tablette, R-Link, équipe aussi la nouvelle Clio commercialisée en septembre. Et sur ce modèle traditionnel, le constructeur ne rencontre a priori aucune difficulté.

C’est en tout cas un mauvais coup pour Renault, le jour même où le gouvernement a officialisé ses superbonus pour les voitures hybrides et électriques…

Mathieu Sevin