BFM Business

La classe "éco" version sardine s'impose chez Airbus comme Boeing

La société spécialisée dans le décryptage de brevet, Patent Yogi, a créé un dessin animé qui permet de comprendre à quoi ressemble le coussin breveté par Boeing.

La société spécialisée dans le décryptage de brevet, Patent Yogi, a créé un dessin animé qui permet de comprendre à quoi ressemble le coussin breveté par Boeing. - Patent Yogi

Pour coller aux contraintes financières des compagnies aériennes, l'avionneur européen travaille sur une nouvelle version de son A330, comportant un siège de plus par rang. Boeing, de son côté, a déposé un curieux brevet qui changerait radicalement la façon de dormir dans l'avion.

Boeing avait initié le mouvement au milieu des années 2000. Initialement conçu pour accueillir 9 sièges par rang en classe économique, son 777 avait été proposé dans une version comportant un siège de plus par rang. Moins confortable. Pour parvenir à ce miracle, il avait fallu rogner sur la largeur des accoudoirs et des deux couloirs. Une option réclamée par Emirates, puis très vite, par une bonne partie de ses concurrents, dont Air France et KLM. Au point qu'aujourd'hui, cette configuration est devenue la norme pour le plus vendu des long-courriers.

Airbus s'apprête à suivre le mouvement avec son best-seller, dans la même catégorie d'avions, l'A330. Aujourd'hui, ce bimoteur n'existe que dans une seule version (hors fret) dotée de 8 sièges par rangée en classe éco. L'idée est de proposer une option comprenant 9 sièges de front, afin que les compagnies aient le choix. Cette "densification" des cabines vise principalement à séduire les compagnies asiatiques. A commencer par Air Asia X, qui veut développer son offre "low cost" long courrier. Premier acheteur de l'A330, la compagnie en a commandé à ce jour 91 exemplaires.

La curieuse idée de Boeing

De son côté, Boeing a déposé un brevet qui a beaucoup intrigué les experts. Il s'agit d'une sorte de coussin que les passagers pourraient poser sur leurs genoux afin de dormir sans avoir à incliner leur dossier. De quoi permettre aux compagnies d'équiper les avions de sièges totalement fixes. La société PatentYogi s'est penché sur le concept imaginé par les ingénieurs du concurrent d'Airbus. Elle a réalisé un petit dessin animé qui donne une excellent idée de ce à quoi pourrait ressembler un vol de nuit en classe éco avec ce nouveau "compagnon de voyage".

Selon le Mail on line, Boeing se refuse à tout commentaire sur le sujet. Mais il est clair que la question du remplissage optimal de la classe économique est un sujet majeur pour les deux avionneurs, alors que la demande de nouveaux avions devrait doubler dans les vingt prochaines années.

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco