BFM Business

La Chine passe une commande géante à Airbus

La Chine a passé jeudi une commande massive de 100 appareils monocouloirs A320 auprès d'Airbus. S'y ajoute la confirmation simultanée de 30 commandes de long-courriers A330.

La Chine n'y va pas de main morte. Elle a signé jeudi un accord portant sur l'achat de 100 appareils monocouloirs A320 auprès d'Airbus, a indiqué un porte-parole de l'avionneur européen, une commande d'un montant total de 9,7 milliards de dollars au prix catalogue.

Cet accord, dévoilé à l'occasion d'une visite de la chancelière allemande Angela Merkel à Pékin, inclut par ailleurs la confirmation de 30 commandes d'A330, devenues fermes après avoir fait l'objet d'un protocole d'accord annoncé fin juin.

Baume au coeur des industriels allemands

Dans les deux cas, le contrat a été conclu entre l'avionneur européen et la holding publique China Aviation Supplies (CAS), centrale d'achats desservant les compagnies chinoises. L'annonce pourrait mettre du baume au coeur des industriels allemands, préoccupés par le net essoufflement de l'activité en Chine, dont l'Union européenne est le premier partenaire commercial.

Alors que le géant asiatique devrait enregistrer cette année sa plus faible croissance depuis un quart de siècle, Angela Merkel s'est voulue rassurante. "J'ai assurément confiance dans l'économie chinoise" dont le développement doit affronter "des bouleversements et des mutations", a-t-elle affirmé.

Airbus et son rival américain Boeing sont au coude-à-coude sur un marché chinois en plein essor: la Chine aura besoin de 6.330 avions de ligne sur les vingt années à venir, selon des projections de Boeing. Seul Airbus, toutefois, dispose pour le moment d'une implantation industrielle conséquente en Chine: il opère une chaîne d'assemblage pour A320 à Tianjin (nord) et se prépare à y adjoindre un centre de finition pour gros porteurs A330.

N.G. et D. L. avec AFP