BFM Business

La drôle d’idée d’Airbus pour optimiser les classes affaires

-

- - Wang Zhao - AFP

Pour faire voyager encore plus de businessmen dans les classes affaires, Airbus a déposé un brevet pour créer une rangée supplémentaire au-dessus de l'existante.

Le paradigme que doivent respecter les constructeurs d’avions est des plus simples. Leur mission est de transporter le plus de monde possible dans un espace restreint. En classe éco, il n’y a qu’à réduire l’encombrement des sièges pour en rajouter. Mais en classe affaires, cette formule ne peut pas passer.

Airbus a donc choisi une voie à la fois originale et radicale. Pour installer un peu plus de voyageurs, le constructeur propose de créer une mezzanine pour installer les passagers sur deux niveaux. Cette idée, qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet, ne concerne pas l’A380, le plus grand avion commercial du monde, mais des modèles plus petits comme l'A330.

-
- © Airbus

Pour ne pas entasser les businessmen, Airbus veut installer les sièges en quinconce. Une architecture plutôt simple permettra même aux passagers de s’allonger lors des vols long-courriers. Et pour accéder au niveau supérieur, il n’y aura que trois petites marches à monter.

-
- © Airbus

"Dans les moyens de transport modernes, en particulier dans les avions, il est très important d’un point de vue économique de faire une utilisation optimale de l’espace disponible", explique la compagnie qui précise que le confort des passagers sera préservé.

Déposé ce 1er octobre, ce brevet est l'un des 600 qu'Airbus dépose chaque année. Verra-t-il le jour? C'est plutôt improbable, mais cette problématique concerne tout le secteur. Et, si original soit-il, ce n’est pas le premier du genre. Chaque constructeur cherche à mieux remplir les avions en réorganisant les places assises en classes affaires ou économique.

Dans son projet HD31, Zodiac veut créer une infrastructure en nid d’abeille avec des fauteuils de 78 cm, soit 31 pouces. Cette disposition permettrait d’ajouter un tiers de sièges supplémentaires. Si les voyageurs auront presque autant de place que dans un dispositif traditionnel, ils perdront en intimité.

-
- © Zodiac

Mais ce n’est pas le pire, loin de là. Spring, la compagnie chinoise low cost envisage de remplacer les sièges par des strapontins équipés d’une assise en forme de selle de vélo. Cette fois, les passagers auront moins d’espace, moins d’intimité et surtout moins de confort puisqu’ils voyageront debout.Une contrainte incontournable pour pouvoir proposer des vols à moins de deux euros.

-
- © Spring
P.S.