BFM Business

Airbus ne s'intéresse plus à Bombardier

Les discussions entre Bombardier et Airbus ont été stoppées.

Les discussions entre Bombardier et Airbus ont été stoppées. - Clément Sabourin - AFP

Airbus étudiait des opportunités d'accord avec Bombardier. Mais ces discussions ont été interrompues.

Airbus a changé d'avis. Le groupe aéronautique a exploré "des opportunités commerciales" avec Bombardier, explique Fabrice Brégier, le patron d'Airbus. Mais "les discussions n'ont abouti à rien".

"Il n'y a rien à ajouter. Les discussions sont terminées. Cela n'a plus d'intérêt pour nous", a-t-il ajouté au siège d'Airbus près de Toulouse, en marge de la livraison du long-courrier A350 à la finlandaise Finnair, première compagnie aérienne à recevoir le long-courrier de l'avionneur européen.

Selon des informations de presse citant des sources proches du dossier, Bombardier a proposé à Airbus de lui vendre une participation majoritaire dans son programme d'avion commercial CSeries. Cette nouvelle famille d'avions de Bombardier a pris des années de retard et a très largement dépassé son budget prévisionnel.

Respect des objectifs de livraison

Par ailleurs, Fabrice Brégier a confirmé qu'Airbus serait en mesure de respecter ses objectifs de livraison cette année en dépit des problèmes de retards rencontrés par certains de ses fournisseurs d'équipements pour les cabines.

La première livraison de l'Airbus A350-1000 devrait intervenir comme prévu à la mi-2017. Ce nouveau long courrier devrait être produit au rythme de dix exemplaires par mois d'ici la fin 2018.

D. L. avec agences