BFM Business

L'ex-commissaire européenne au Climat rejoint Volkswagen

Connie Hedegaard avait été commissaire européen de 2010 à 2014

Connie Hedegaard avait été commissaire européen de 2010 à 2014 - Johannes Johannssen - Wikimedia Commons - CC

Le groupe automobile a mis en place "un comité international de la durabilité" qui comprend 9 "experts renommés" dont Connie Hedegaard, ex-membre de la Commission Barroso.

Un an après le scandale des moteurs truqués, Volkswagen prend une nouvelle initiative pour améliorer son image. Le groupe a ainsi annoncé mercredi la création d'un "comité international de la durabilité" chargé de conseiller le conseil d'administration du groupe en matière de développement durable, "de protection environnementale et d'intégrité".

Ce conseil, composé de 9 experts, sera officiellement lancé en octobre prochain. Volkswagen insiste bien sur le fait que ce comité sera "indépendant et ne sera en aucun cas obligé de suivre la moindre instruction".

Greenwashing

Fait marquant, l'un de ces 9 "sages" chargés de conseiller Volkswagen n'est autre que la Danoise Connie Hedegaard, l'ancienne commissaire en charge du climat de la Commission Barroso, de 2010 à 2014.

Selon l'ONG Corporate Europe Observatory basée à Bruxelles, le travail de l'ex-Commissaire européenne ne sera pas rémunéré. Ce qui n'empêche pas cette ONG de considérer que cette nomination "va faire froncer quelques sourcils", à l'heure où plusieurs autres commissaires européens de la mandature Barroso font face à des polémiques.

Neelie Kroes, l'ex-commissaire en charge de la Concurrence de 2004 à 2010 puis du Numérique de 2010 à 2014, a en effet vu son réputation entachée par les révélations des "Bahama Leaks" qui montraient qu'elle avait été administratrice d'une entreprise offshore jusqu'en 2009. José Manuel Barroso, lui, a créé la polémique et suscité le mécontentement de l'actuel président de la Commission, Jean-Claude Juncker, en raison de son arrivée, cet été, chez Goldman Sachs. D'autant que des révélations du journal portugais Publico ont montré que l'homme politique portugais avait eu des contacts des 2013 avec la banque d'affaires américaine.

J.M.