BFM Business

L’État de New York ouvre ses routes aux véhicules autonomes

Un véhicule autonome Uber circulant dans les rues de San Francisco. (image d'illustration)

Un véhicule autonome Uber circulant dans les rues de San Francisco. (image d'illustration) - Justin Sullivan - Getty Images North America - AFP

Favorable au déploiement des véhicules sans chauffeur, le gouverneur de New York souhaite attirer dans son État les constructeurs qui testent déjà cette technologie dans des États voisins.

Andrew Cuomo, le gouverneur de New York, souhaite voir circuler sur les routes de son État des véhicules autonomes. Pour permettre ces essais, l’Assemblée et le Sénat de New York ont adopté une modification législative, inscrite dans le projet de budget 2018 de l’État.

"Par cette initiative, nous adoptons une approche prudente mais équilibrée pour intégrer les véhicules autonomes sur nos routes afin de réduire les habitudes de conduite dangereuses, faire baisser le nombre d’accidents et sauver des vies" a commenté le gouverneur, cité dans un communiqué.

Les constructeurs qui le souhaitent peuvent désormais soumettre leur demande d’autorisation, pour des véhicules qui devront respecter toutes les normes de sécurité fédérales ainsi que celles de l’État de New York.

Lorsque le véhicule empruntera la voie publique, il est fait obligation aux constructeurs de placer systématiquement une personne à la place du conducteur, titulaire d'un permis en règle, a précisé le gouverneur.

Treize États américains autorisent ces véhicules à circuler 

Les sociétés opérant les véhicules devront avoir souscrit, pour chacune d'entre elles, un contrat d'assurance couvrant un sinistre à concurrence de cinq millions de dollars. Plusieurs États américains ont octroyé des permis pour des essais de véhicules sans chauffeur sur la voie publique, à commencer par le Nevada (ouest), en 2011.

Treize États ont, à ce jour, inscrit dans la loi la possibilité de tester des véhicules sans chauffeur, et dans deux autres, l'Arizona (ouest) et le Massachusetts (nord-est), le gouverneur a pris un décret en ce sens, selon la conférence nationale des parlements locaux (NCSL).

La plupart des constructeurs automobiles mais aussi de nombreux groupes du secteur technologique travaillent actuellement sur les véhicules autonomes.

A.M. avec AFP