BFM Business

L’A320neo décroche sa certification en Europe et aux États-Unis

L'A320neo a fait l'objet de 4.300 commandes, selon Airbus.

L'A320neo a fait l'objet de 4.300 commandes, selon Airbus. - Eric Cabanis - AFP

La version remotorisée du best-seller d'Airbus "a conclu avec succès un programme de certification rigoureux", a indiqué l’avionneur européen, saluant une "étape majeure".

L'A320neo va (officiellement) pouvoir enfin prendre son envol. La version remotorisée du best-seller d'Airbus, a obtenu mardi sa certification de la part des organismes d'aviation civile européen et américain pour les appareils dotés de réacteurs Pratt and Whitney.

La certification de l'A320neo équipé des "réacteurs CFM aura lieu au cours des mois à venir et celle des A321neo et A319neo dotés des deux options de motorisation se fera en suivant", a indiqué l’avionneur européen dans un communiqué. "Cette double approbation représente une étape majeure pour Airbus", a déclaré Fabrice Brégier, le président d'Airbus, cité dans le communiqué. "Elle marque la reconnaissance des immenses efforts réalisés par l'ensemble des équipes d'Airbus et Pratt and Whitney, et démontrent que l'A320neo répond à l'ensemble des exigences".

D'importantes économies de carburant

Les appareils de la famille A320neo, des monocouloirs destinés aux liaisons moyen-courrier, "bénéficient des dernières technologies" qui permettront "de réaliser une économie de carburant de plus de 15% dès la mise en service, et de 20% d'ici 2020, suite à l'intégration de nouvelles innovations cabine", a précisé l'avionneur.

Lancé le 1er décembre 2010, l'A320neo offre aux compagnies le choix entre les réacteurs Pure Power PW1100G-JM de l'Américain Pratt and Whitney, et les LEAP 1A de CFM International, la co-entreprise du français Safran et de l'Américain General Electric.

Selon Airbus, "avec plus de 4.300 commandes reçues de plus de 75 clients depuis son lancement, la famille A320neo a conquis quelque 60% de part de marché".

Y.D. avec AFP