BFM Business

Grève SNCF: les prévisions de trafic pour ce dimanche

Le mouvement de grève de dimanche risque d'être moins fort que les précédentes journées des 3 et 4 avril. Les perturbations du trafic seront en conséquence moins importantes. En moyenne, un TGV sur cinq et un TER sur trois seront assurés.

La deuxième séquence de grève à la SNCF a débuté samedi soir à 20 heures et se terminera mardi à 7h55. Pour la journée de dimanche, le taux de déclaration de grévistes est de 35%, selon le directeur général adjoint de la SNCF, Mathias Vicherat, qui s'est exprimé samedi depuis la gare Montparnasse à Paris. C'est moins que lors de la première séquence des 3 et 4 avril, où le taux de déclaration était de 48%. 

Samedi soir, Mathias Vicherat a indiqué qu'il n'y avait pas "d'inquiétude à ce stade". Néanmoins, par précaution une salle de crise a été ouverte, "pour faire en sorte que s'il y avait un problème sur telle ou telle ligne, nous pourrions apporter une réponse le plus rapidement possible", a-t-il ajouté.

Un train longue distance sur cinq et un train du quotidien sur trois

En revanche, puisque le taux de déclaration de grévistes est plus faible, le trafic sera moins perturbé dimanche, que lors de la mobilisation des 3 et 4 avril. Dans le détail, la SNCF prévoit la circulation d'un train sur cinq en moyenne pour les TGV et Intercités, contre un train sur sept ou sur huit lors des deux premiers jours de grève.

Pour les trains du quotidien, la moyenne prévue est d'un train sur trois, avec 35% des Transilien en circulation et un peu plus de 30% des trajets des TER qui seront assurés. "Sachant que pour TER nous avons ajouté des bus, c'est donc un niveau de service qui est donné et non de trains qui circulent", a précisé Mathias Vicherat. Comme les 3 et 4 avril, les régions les plus touchées par la grève sont la Bourgogne, PACA, la Normandie et le Limousin.

Pour les déplacements internationaux, il faudra compter trois Eurostar sur quatre et un train sur trois vers pour les liaisons vers l'Allemagne. Le trafic sur le Thalys sera quasi normal, en revanche il n'y aura pas de train Lyria et les liaisons vers l'Italie et l'Espagne ne seront pas assurées.

Retrouvez le trafic détaillé de dimanche en cliquant ici.

Source: SNCF
Source: SNCF © DR
Source: SNCF
Source: SNCF © DR

Les clients de TGV et Intercités prévenus à l'avance

La SNCF a mis des moyens supplémentaires en place pour assurer les retours de week-end dimanche. "Pour TGV, nous avons mis 35% de places de plus", a annoncé Mathias Vicherat.

La compagnie a par ailleurs prévenu jeudi et vendredi, par SMS ou par e-mail, ses 140.000 clients qui avaient une réservation pour un Intercités ou un TGV dimanche, afin qu'ils puissent anticiper leur voyage. Pour ceux dont le train ne circule pas, la SNCF leur a proposé de prendre un autre train à une autre heure. A noter que sur le site "Oui.sncf", des TGV ont été rouverts à la réservation pour dimanche. L'objectif étant que les trains qui roulent soient pleins. 

En outre, la SNCF va mobiliser les autres sociétés du groupe, à savoir la compagnie de bus Ouibus et celle de covoiturage iDVROOM. La première va proposer 100 trajets de plus, "notamment pour des directions comme Grenoble, Lille ou Rennes", a précisé Mathias Vicherat. La seconde, qui a enregistré dix fois plus de réservation lors des journées de grève des 3 et 4 avril qu'habituellement, propose des trajets qui seront remboursés.

"Ne tirons pas de plan sur la comète"

Concernant l'état du trafic pour lundi, Mathias Vicherat est resté prudent. Si le taux de déclaration de grévistes est plus faible pour dimanche qu'il ne l'a été pour mardi et mercredi, cela ne signifie pas que la mobilisation est en train de s'affaiblir, selon lui.

"Ne tirons pas de plan sur la comète", a averti le DGA de la SNCF. "Il faudra attendre demain pour connaître le niveau de grévistes et de perturbations lundi", a-t-il insisté. Ces informations devraient être fournies par la compagnie dimanche vers 17 heures.

J.-C.C.