BFM Business

Ford investit 182 millions de dollars dans la voiture autonome

Ford espère gagner du temps pour être parmi les tout premiers à commercialiser une voiture sans conducteur.

Ford espère gagner du temps pour être parmi les tout premiers à commercialiser une voiture sans conducteur. - AFP- Mandel Ngan

"Le constructeur automobile va ouvrir des laboratoires de recherche communs avec ceux de l'éditeur de logiciels, Pivotal, dont il vient de contribuer à financer le développement."

La marque à l'ovale bleu ne veut pas se laisser devancer par Fiat et Chrysler sur la voiture autonome. Ford vient d’investir 182,2 millions de dollars dans Pivotal. Cette start-up californienne édite des logiciels dédiés au cloud compunting (hébergement à distance) et fournit des outils facilitant le travail des développeurs, notamment dans le domaine de l’automotive. Fondée il y trois ans, elle est déjà valorisée à hauteur de 3 milliards de dollars.

Pour le constructeur américain, il s’agit d'accélérer dans le développement de ses voitures autonomes, deux jours après l'annonce d'un partenariat Fiat Chrysler/Google. Ceux-ci ont annoncé mardi que le premier allait concevoir pour le second une version adaptée du monospace Chrysler Pacifica, en intégrant les technologies du géant du Web. Il s'agit notamment d'améliorer les ordinateurs embarqués avec des logiciels de conduite autonome et les capteurs permettant au véhicule de "voir" ce qui se passe autour de lui.

La course aux voitures sans conducteur

De leur côté, Ford et Pivotal envisagent d'ouvrir des laboratoires de recherche communs aux États-Unis et en Europe dans lesquels leurs ingénieurs vont travailler ensemble. La marque espère gagner du temps pour être parmi les tout premiers à commercialiser une voiture sans conducteur. Le secteur est en pleine effervescence, les constructeurs traditionnels et groupes technologiques rivalisant pour développer les technologies connectées et autonomes censées être l'avenir de l'automobile.

Pour d'autres raisons, l’énergéticien General Electric et le géant des logiciels Microsoft ont également participé à cette levée de fonds, dont le montant total atteint 253 millions de dollars.

A.R. avec AFP