BFM Business

Flying Blue, le programme de fidélité d'Air France-KLM va changer

Les détenteurs de la carte Platinum auront droit à une ligne de téléphone dédiée avec des interlocuteurs pouvant gérer toutes leurs demandes.

Les détenteurs de la carte Platinum auront droit à une ligne de téléphone dédiée avec des interlocuteurs pouvant gérer toutes leurs demandes. - Photo Air France

Nouvelles règles de cumul et de dépenses des miles... À compter de l'année prochaine, Air France-KLM va revoir de fond en comble Flying Blue, son programme de fidélité qui date de 2005.

Les 12 millions de membres de Flying Blue devraient dès l'an prochain découvrir dans le détail les nouvelles règles du jeu sur lesquelles travaillent avec ses équipes Frédéric Kahane, le directeur du programmé de fidélité d'Air France-KLM mais aussi de Transavia, Hop,Tarom, Kenya Airways et Air Calin. Ce dernier a dévoilé quelques-unes des pistes d'ores et déjà validées au quotidien Les Echos. On y apprend que cette réforme va s’étaler sur 24 mois et qu'elle répond à un double objectif: "améliorer très fortement l'indice de satisfaction, en préservant l'équilibre économique du programme". Faire beaucoup mieux sans que cela coûte plus à la compagnie l'équation est pour le moins compliquée.

La compagnie s’engage tout d’abord à simplifier les règles d’accumulation des miles. Elle entend pour cela s’inspirer de ce que fait Delta Air Lines. Depuis le 1er janvier 2015, les passagers fidèles de la compagnie américaine ne reçoivent plus des miles en fonction de la distance parcourue mais juste du prix du billet (hors taxe). De même pour changer de statut, en plus d'un nombre minimal de vols, il faut désormais avoir dépensé une somme minimale chaque année auprès de la compagnie. De quoi favoriser davantage les passagers les plus rentables. 

Mauvaise nouvelle pour les cartes Silver

On ignore si Air France va reprendre à la lettre ce système ou juste s'en inspirer, mais tout laisse à penser que les passagers voyageant uniquement à titre personnel auront plus de mal à rester Gold, le statut permettant d'accéder gratuitement aux salons de la compagnie et plus largement dans les lounges de l'alliance de Skyteam.

Air France s’engage par ailleurs à réserver plus de places dans ses avions à ceux qui voyagent moins cher grâce aux billets "primes", les billets achetés avec leurs miles. Le patron de Flying Blue assure que son programme distribue chaque jour à ses clients les plus fidèles l’équivalent de 1.000 billets aller-retour Paris-New York. Sans préciser l'intégralité des nouvelles conditions d'accès à sa billetterie "Prime", Frédéric Kahane assure, par exemple, qu'il faudra 20% de miles en moins pour les vols européens. Et ceux qui n’en cumulent pas assez pourront également les utiliser pour réserver des nuits d’hôtels et régler la facture en miles directement sur un site dédié.

Les quelques milliers de clients "Platinum" - le statut le plus difficile à obtenir - seront davantage choyés. Ils auront droit à une ligne téléphonique qui leur sera entièrement dédiée quelque soit la nature du service qu'Air France-KLM est susceptible de leur apporter. En revanche, mauvaise nouvelle pour les passagers qui ne voyagent pas assez pour rester Gold. Le statut Silver ne permettra plus l’embarquement prioritaire, les bagages livrés en premier et l'accès prioritaire aux contrôles de sécurité et d'immigration.

Pierre Kupferman
https://twitter.com/PierreKupferman Pierre Kupferman Rédacteur en chef BFM Éco