BFM Business

En 3 mois, Uber a perdu 700 millions de dollars et son directeur financier

Uber a affiché une perte de 2,8 milliards de dollars en 2016.

Uber a affiché une perte de 2,8 milliards de dollars en 2016. - Justin Sullivan - AFP

La société américaine a de nouveau affiché une perte conséquente lors du premier trimestre. Et a annoncé le départ de Gautam Gupta, à la tête de sa direction financière depuis quatre ans.

Coup dur pour Uber. La société américaine de location de voitures avec chauffeurs a annoncé ce mercredi le départ de son directeur financier Gautam Gupta, ainsi qu'une perte de 708 millions de dollars au 1er trimestre.

"Après quatre ans à Uber, Gautam Gupta a décidé de prendre un rôle de directeur exécutif dans une jeune pousse qu'il décrit comme 'Uber il y a 4 ou 5 ans'", a précisé Uber dans un email à l'AFP.

Le PDG du groupe, Travis Kalanick, a pour sa part souligné que "nous n'y serions pas arrivés sans lui. Son énergie, sa compétence et son enthousiasme vont nous manquer".

Uber a également confirmé une perte de 708 millions de dollars pour les trois premiers mois de l'année qui avait été annoncée un peu plus tôt par le Wall Street Journal.

Mauvaise passe pour Uber

Uber, qui n'est pas côté en Bourse, ne publie pas de résultats complets mais fait part à intervalles réguliers de ses performances financières. Le groupe de San Francisco avait ainsi annoncé en avril une perte de 2,8 milliards de dollars et un chiffre d'affaires de 6,5 milliards de dollars pour 2016. Le chiffre d'affaires sur le 1er trimestre, quant à lui, a atteint 3,8 milliards de dollars.

Uber a souligné que la perte de 708 millions de dollars était en réduction par rapport à celle de 991 millions subie le trimestre précédent. L'entreprise a également affirmé que le nombre de ses courses avait triplé sur un an et que l'entreprise était bénéficiaire sur les marchés des pays développés si les coûts administratifs et les dépenses de fonctionnement n'étaient pas prises en compte.

Uber se finance par le biais de levée de capitaux auprès d'investisseurs-risque. Selon le WSJ, le groupe a déjà levé quelque 15 milliards de dollars et a actuellement plus de 7 milliards de liquidités disponibles, soit à peu près le même niveau qu'un an plus tôt.

Le groupe traverse toutefois une passe difficile avec le départ de plusieurs de ses dirigeants récemment. Il est aussi mêlé à une bataille judiciaire avec Waymo, la filiale du groupe Alphabet (Google) chargée de développer des voitures autonomes. Waymo accuse Uber de vol de technologies par le biais du rachat de la société Otto qui était dirigée par Anthony Levandowski, un ancien ingénieur de Waymo. 

Y.D. avec AFP