BFM Business

EADS table sur 1.200 commandes d'Airbus en 2013

Airbus devrait vendre 1.200 avions cette année

Airbus devrait vendre 1.200 avions cette année - -

EADS a annoncé, ce jeudi 14 novembre, tabler sur 1.200 commandes de son avion cette années. En juillet, le groupe aéronautique avait déjà relever ses prévisions de 800 à 1.000.

Les Airbus se vendent presque comme des petits pains. EADS a ainsi annoncé, ce jeudi 14 novembre, tabler désormais sur 1.200 commandes brutes d'avions commerciaux Airbus cette année. Le groupe d'aéronautique avait déjà relevé ses prévisions une première fois en juillet, de 800 à "plus de 1000".

Le groupe compte toujours sur 25 commandes d'A380, contre 30 l'an passé, un niveau qu'il compte retrouver en 2014 et qu'il espère maintenir en 2015 pour assurer l'équilibre financier du programme prévu cette année-là.

Le bénéfice net d'EADS a atteint 436 millions d'euros de juillet à fin septembre, un bond de 45% sur un an. Pour les neuf premiers mois de l'année, la hausse est de 36% à 1,2 milliard d'euros. Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 11% sur trois mois à 13,6 milliards d'euros, et de 7% sur neuf mois, pour atteindre 40 milliards d'euros. C'est la division Airbus qui a tiré les chiffres vers le haut.

Phase-critique pour l'A350 XWB

"Des défis majeurs nous attendent", avertit Tom Enders, le président exécutif d'EADS, "notamment notre trésorerie et le programme A350 XWB, qui est maintenant entré dans une phase critique".

Toute modification du calendrier de ce nouveau long-courrier, qui doit entrer en service à la fin 2014, "pourrait avoir un impact croissant sur les provisions", souligne le ccommuniqué.

Tom Enders se dit par ailleurs "satisfait des progrès réalisés dans la réorganisation des activités militaires et spatiales du groupe au sein de la nouvelle Division Airbus Defence and Space", pour laquelle une évaluation des coûts potentiels sera faite au quatrième trimestre.

EADS, qui se rebaptisera groupe Airbus au 1er janvier prochain, avait annoncé fin juillet cette réorganisation, pour améliorer la compétitivité d'activités sous pression du fait de la réduction des budgets militaires occidentaux.

>> Marwan Lahoud, directeur délégué d'EADS, sera l'invité d'Hedwige Chevrillon ce 14 novembre dans le Grand Journal à 18 heures

Diane Lacaze avec agences