BFM Business

EADS finalise sa transformation en Airbus Group

EADS veut faire monter à 10% sa marge opérationnelle d'ici à 2016.

EADS veut faire monter à 10% sa marge opérationnelle d'ici à 2016. - -

Le groupe européen d'aéronautique et de défense tient, de mardi 12 à jeudi 14 novembre, un comité européen extraordinaire. Au menu: son changement de nom et sa réorganisation. Le but est de gagner en visibilité et d'améliorer sa marge.

EADS tient, à partir de ce mardi 12 novembre et jusqu'à jeudi 14 novembre, un comité européen exceptionnel. Les dirigeants du groupe européen d'aéronautique et de défense se penchent sur la réorganisation de la société. Celle-ci amène une petite révolution avec l'abandon du nom EADS au profit d'Airbus. Pour Tom Enders, il s'agit de gagner en visibilité.

Le groupe tout entier doit ainsi bénéficier du capital sympathie d'Airbus. A l'exception d'Eurocopter, toutes les autres divisions porteront donc ce nom.

Exemple: les avions commerciaux vont dépendre d'Airbus commercial et les divisions Casssidian et Astrium jusqu'à présent indépendantes seront regroupées sous une même entité appelée "Airbus Defense and Space". Une organisation très proche de celle de Boeing.

Multiplier par deux la marge opérationnelle

Pour Tom Enders, le patron du groupe, il s'agit de rééquilibrer, d'un côté, les activités du groupe entre civil et militaire, ce que l'échec de la méga fusion l'an dernier entre EADS et BAE Systems n'a pas permis de faire.

De l'autre, il faut améliorer la rentabilité du groupe pour atteindre 10% de marge opérationnelle d'ici à 2016, soit deux fois plus qu'aujourd'hui.

La réduction des coûts fixe avec notamment moins de postes doublon permettra en partie de compenser la baisse des budgets militaires de nombreux pays européen.

Mathieu Sevin