BFM Business

Disparition du Boeing 777: et si les données étaient conservées dans le cloud?

Une boite noire vaut 20.000 dollars.

Une boite noire vaut 20.000 dollars. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Toujours aucune nouvelle du Boeing de Malaysia Airlines disparu le weekend dernier. Actuellement, les données des avions sont stockées dans des boites noires. Il serait pourtant plus efficace de les mettre sur le cloud. Un problème: le coût.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines est toujours introuvable. Il a disparu des écrans radars dans la nuit de vendredi 7 à samedi 8 mars. Depuis, aucune trace du vol MH370 qui effectuait la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin avec, à son bord, 227 passagers.

L'avion aurait pourtant pu être repéré depuis longtemps s'il avait été "traqué", c'est à dire si ces données étaient enregistrées en temps réel à terre et non dans une boite noire. Ce système est faisable mais difficilement applicable.

Et si les données n'étaient pas bloquées dans une boite noire quelque part au fond de l'océan mais enregistrées directement à terre via le cloud? Après tout, les pilotes ont accès en temps réel aux données météo, les passagers peuvent se connecter au WIFI en plein vol. Pourquoi les conversations de la cabine de pilotage et les paramètres du vol ne seraient-ils pas enregistrés à terre en temps réel?

300 millions de dollars pour le cloud

Une seule raison: le coût. C'est techniquement faisable, selon les ingénieurs mais beaucoup trop cher. Il y a une dizaine d'années, une société américaine avait réfléchi à la question.

Même en pariant sur une baisse des coûts de transmission par satellite, cela coûterait tout de même 300 millions de dollars par an et par appareil. Une boite noire, elle, vaut seulement 20.000 dollars, et elle est certifiée pour 100.000 heures de vol, soit pour toute la durée de vie d'un avion.

Amandine Dubiez