BFM Business

Dieselgate: ouverture d'une enquête contre des salariés de Daimler

Une enquête ouverte contre des salariés de Daimler.

Une enquête ouverte contre des salariés de Daimler. - THOMAS KIENZLE / AFP

Les employés sont soupçonnés de "tromperie et de publicité répréhensible en lien avec une suspicion de manipulation de traitement ultérieur des gaz d'échappement sur des voitures"

Une enquête a été ouverte contre des employés du constructeur automobile allemand Daimler soupçonnés de tromperie en ce qui concerne les émissions polluantes de voitures, a indiqué mercredi le parquet de Stuttgart (ouest). "Il s'agit de soupçons de tromperie et de publicité répréhensible (...) en lien avec une suspicion de manipulation de traitement ultérieur des gaz d'échappement sur des voitures", a indiqué à l'AFP un porte-parole du parquet, confirmant une information du journal Die Zeit. Le nombre d'employés visés par cette enquête ouverte mardi n'a pas été communiqué.

Contacté par l'AFP, Daimler a confirmé l'ouverture d'une procédure d'enquête, mais a indiqué ne pas avoir eu connaissance que le parquet de Stuttgart avait interrogé des employés. "Nous continuons de coopérer pleinement avec les autorités", a indiqué une porte-parole, sans vouloir s'exprimer davantage sur une procédure en cours.

Le scandale du diesel a éclaté à l'automne 2015 quand a été mise à jour une vaste tricherie du groupe Volkswagen, qui a truqué onze millions de voitures avec un logiciel permettant de les faire paraître lors des contrôles moins polluantes qu'en réalité. Cette révélation a entraîné des enquêtes dans plusieurs pays sur les émissions réelles des voitures des différents constructeurs. Daimler a souligné mercredi que les mesures réalisées par les autorités allemandes sur ses véhicules n'avaient montré aucune infraction.

P.L avec AFP